Sécu : des mesures qui vous concernent

  • A
  • A
Sécu : des mesures qui vous concernent
Le gouvernement a décidé de "dérembourser" certains médicaments, mais "très peu, uniquement les médicaments inutiles", selon Valérie Pécresse, la ministre du Budget.
Partagez sur :

Pour réduire le trou de la Sécurité sociale en 2012, de nouvelles économies sont prévues.

Le gouvernement dévoilera jeudi après-midi son projet de budget 2012 de la sécurité sociale, le fameux PLFSS. A cette occasion, le déficit de la sécurité sociale sera ramené à 13,9 milliards d'euros en 2012, contre un peu plus de 18 milliards l'an dernier, a indiqué jeudi matin la ministre du Budget Valérie Pécresse. Revue de détails des principales mesures proposées impactant le porte-feuille des Français.

Des médicaments déremboursés. Le gouvernement a décidé de "dérembourser" certains médicaments, mais "très peu, uniquement les médicaments inutiles", selon Valérie Pécresse, la ministre du Budget. Une liste sera établie par la Haute autorité de santé et le ministère de la Santé. Cette mesure devrait rapporter 40 millions d'euros.

Beaucoup d’acteurs plaidaient pour une disparition de la vignette orange des médicaments dont la performance médicale est jugée faible et insuffisante, remboursés à 15% par la sécurité sociale. Cette idée n’est pas retenue par le Projet de loi de financement de la sécurité sociale.

Hausse des complémentaires santé. Le gouvernement va diminuer les avantages fiscaux donnés aux mutuelles notamment celui donné aux contrats solidaires et responsables des mutuelles. Cette mesure doit rapporter 1,1 milliard d’euros.

Augmentation des prix du tabac et de l’alcool. Le prix des cigarettes va augmenter de 6% l’an prochain, ce qui va permettre à la sécurité de gagner 600 millions d’euros. La hausse de la fiscalité sur les alcools forts va quant à elle rapporter 340 millions supplémentaires.

Les revenus du patrimoine plus taxés. Comme annoncé fin août par François Fillon, le gouvernement devrait procéder à une hausse des prélèvements sociaux sur les revenus du capital, telles que les plus-values, dividendes ou assurances-vie. Cette mesure représente un gain de 1,3 milliard d’euros pour les caisses sociales.

Les médecins mis à contribution. Les médecins sont invités aussi, à travers "le contrat de performance", à prescrire "mieux, moins et des médicaments moins chers". Les médecins qui ont opté pour le contrat de performance touchent une prime en fonction du respect des objectifs fixés.