SeaFrance : 15 salariés reclassés

  • A
  • A
SeaFrance : 15 salariés reclassés
Le mandataire judiciaire a aussi indiqué que 500 lettres de licenciements avaient été envoyées.@ REUTERS
Partagez sur :

Le mandataire judiciaire a aussi indiqué que 500 lettres de licenciements avaient été envoyées.

Plus de dix jours après la proposition de la SNCF de reclasser 200 salariés de SeaFrance, seuls quinze d'entre eux ont pour l'instant obtenu gain de cause, a indiqué mardi le mandataire judiciaire, Stéphane Gorrias.

190 millions d'euros de dettes

Une reconversion forcée. La compagnie de ferries a été placée en liquidation judiciaire le 9 janvier car elle ne pouvait plus faire face à ses 190 millions d'euros de dettes. Son passif total s'élevait en outre à 490 millions d'euros.

Lundi, les élus du comité d'entreprise de SeaFrance, ont voté contre le plan social de la SNCF, déclenchant les procédures de licenciement.  Les syndicats de la compagnie de ferries avaient rejeté ce plan social de sauvegarde de l'emploi car ils jugeaient les indemnités proposées par la SNCF insuffisantes. Le 13 janvier, la SNCF s'était pourtant engagée à verser 50 millions d'euros d'indemnités.

Plus de 500 lettres de licenciements envoyées

Conséquence : 510 lettres de licenciements ont été envoyées mardi aux salariés concernés par le plan de sauvegarde de l'emploi, a aussi fait savoir le mandataire judiciaire.

Au moment de sa liquidation, l'entreprise comptait 872 salariés. Parmi les employés restants côté français, 150 sont considérés comme protégés. Il s'agit notamment de ceux titulaires d'un mandat syndical. 150 autres sont maintenus à leur poste dans le cadre de la procédure de liquidation.

Le ministre des Transports, Thierry Mariani, a indiqué qu'un "armateur, notamment le groupe Dreyfus, va bientôt remettre un ou deux navires en ligne. Selon lui, "à peu près 300 personnes qui pourraient retrouver un travail".