Scandale Volkswagen : début des "tests aléatoires" en France

  • A
  • A
Scandale Volkswagen : début des "tests aléatoires" en France
@ AFP
Partagez sur :

Promis par Ségolène Royal après les révélations de fraudes à la pollution chez Volkswagen, ces tests concernent une centaine de véhicules.

La série de tests aléatoires sur une centaine de véhicules à moteur diesel promise par le gouvernement suite au scandale Volkswagen pour détecter d'éventuelles fraudes à la pollution a débuté ce jeudi. "C'est une grande première mondiale. C'est la première fois qu'un pays, qu'un ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (...) met en place un système scientifique de contrôle pour identifier s'il y a des équipements frauduleux sur un véhicule", s'est félicitée la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, lors d'une visite au centre d'essais du laboratoire d'homologation Utac-Ceram à Linas-Monthléry, où seront menés les tests.