Sarkozy favorable à une baisse des allocations chômage "à partir d’un an"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Invité de la matinale d'Europe 1 mercredi, l'ancien président de la République a défendu une réforme du système d'allocation chômage : il prône une dégressivité, alors que leur montant est aujourd'hui le même pendant deux ans.

INTERVIEW

En matière d'allocations chômage, "la reprise d’une certaine dégressivité à partir d’un an est absolument incontournable", a déclaré Nicolas Sarkozy, invité spécial de la matinale d'Europe 1 mercredi. L'ancien président de la République propose que le montant des allocations chômage baisse au bout d'un an pour inciter davantage les chômeurs à retrouver un emploi, alors que le montant de ces allocations est aujourd'hui le même pendant 24 mois.

"Tout doit être fait pour encourager ceux qui n’ont pas d’emploi à reprendre un emploi. Or à l’étranger, tous les exemples le montrent : une certaine dégressivité, qui ne doit pas être trop rapide – je pense au bout d’un an – permet d’encourager à le reprise d’un emploi ou d’une formation. L’immense majorité des gens au chômage, ils sont au chômage parce qu’il n’y a pas assez de croissance. Mais il y en a une partie qui ne sont pas, me semble-t-il, assez incités à reprendre un emploi. La reprise d’une certaine dégressivité à partir d’un an est absolument incontournable", a déclaré Nicolas Sarkozy.

>>> Les moments forts de la matinale spéciale avec Nicolas Sarkozy