Retraites : "la réforme n’est pas bouclée"

  • A
  • A
Retraites : "la réforme n’est pas bouclée"
@ Europe 1
Partagez sur :

Pour le secrétaire d’Etat à l’Emploi, la réforme se fera en 2010, sans passer à la hussarde.

C’est le dossier qui va dominer le sommet social organisé lundi à l’Elysée avec les syndicats et le patronat : la réforme des retraites. Laurent Wauquiez a assuré sur l’antenne d’Europe 1 une heure et demi avant le début de cette réunion que "le seul objectif de cette journée : c’est d’établir une méthode de concertation et un calendrier".

"En tout état de cause la réforme des retraites sera faite cette année 2010, c’est un point majeur qui est très clair", a assuré le secrétaire d’Etat à l’Emploi. "On ne passe pas la hussarde et on ne veut pas différer la réforme des retraites", a-t-il confirmé.

Etape par étape

"La réforme des retraite n’est pas bouclée. Aujourd’hui on arrête la concertation et le calendrier. Ensuite on aura le travail conjoint avec les partenaires sociaux", a tenu à préciser Laurent Wauquiez. "La concertation sera ensuite pilotée par Xavier Darcos, qui a en charge le dossier des retraites", a indiqué le secrétaire d’Etat.

Pas de baisse du revenu des retraites

"Deux certitudes sont fondamentales. On veut assurer la pérennité du financement du régime des retraites par répartition. Et on ne le fera pas en baissant le niveau de retraite actuel", a-t-il précisé.

Parmi les autres priorités : l’emploi

"La politique sociale ne peut pas se résumer à la réforme des retraites. En 2010, la priorité reste l’emploi", a assuré le secrétaire d’Etat. "Deux volets sont fondamentaux pour nous : d’abord il faut soutenir la politique industrielle. Il n’y aura pas de redémarrage de l’emploi sans soutien aux industries et notamment aux PME. Le deuxième sujet, c’est nos outils de la politique de l’emploi. Et on a des résultats : on a réussi à limiter à un peu plus de 400.000 le nombre de destruction d’emploi et depuis juin, le chômage des jeunes recule", a expliqué Laurent Wauquiez.

Chômeurs en fin de droits en question

"Les demandeurs d’emploi en fin de droits, c’est un sujet majeur", a assuré Laurent Wauquiez qui a tenu à repréciser leur nombre. Parmi les chômeurs, "il y a une partie que l’Etat aide déjà, au nombre de 500.000 personnes. Il y a aussi ceux qui travaillent à temps partiel ou qui devraient retrouver un emploi rapidement, cela concerne plus de 100.000 personnes. Enfin, il y a les autres : les chômeurs de longue durée et qui sont les cas les plus durs. On estime qu’ils sont 200.000 dans ce cas".

"La priorité c’est comment les remettre sur la direction de l’emploi", a assuré le secrétaire d’Etat. "Le but, c’est qu’on soit concret sur les réponses à apporter. Il y a des aides, des dispositifs. Comment est-ce qu’on les utilise pour aller en direction des demandeurs d’emploi en fin de droits ?, c’est tout l’objet du sommet social", a-t-il expliqué.

REAGISSEZ - Selon vous, la réforme des retraites est-elle nécessaire ?