Retraite : les règles de base

  • A
  • A
Retraite : les règles de base
@ MAXPPP
Partagez sur :

A quel âge peut-on partir à la retraite ? Comment sont calculées les pensions ? Les réponses.

Le gouvernement a ouvert en 2010 le dossier des retraites. Une nouvelle réforme s’impose, mais comment fonctionne aujourd’hui notre système de retraite ?

La retraite à partir de 60 ans…

L'âge légal d'ouverture du droit à la retraite est fixé à 60 ans, mais il est possible de partir avant 60 ans, que l'on soit dans le public ou le privé. Depuis la réforme Fillon en 2003, les travailleurs ayant commencé à exercer une activité jeune (entre 14 et 16 ans) disposent d’un droit au départ anticipé à la retraite avant 60 ans.

Certaines professions de la Fonction publique donnent également accès à un départ à la retraite à 50 ou à 55 ans.

…Après au moins 40 ans de cotisation

Pour bénéficier d’une retraite pleine, un salarié doit avoir cotisé au moins 40 ans. Dès 2012, il faudra cotiser 41 années. Pour ceux qui veulent continuer à travailler après, un employeur n’a plus le droit depuis 2008 d’imposer une mise à la retraite d’office à 65 ans à un salarié du privé qui souhaiterait prolonger son activité pour améliorer sa pension.

A l’inverse, l'âge permettant d'obtenir une retraite à taux plein même lorsqu'on n'a pas cotisé suffisamment est de 65 ans.

Comment sont calculées les pensions ?

Le système diffère selon que vous soyez dans le secteur public ou privé, mais aussi en fonction de la période durant laquelle vous avez travaillé.

Dans le public, le calcul se base sur les 6 derniers mois d’activité sans les primes, c’est-à-dire en fin de carrière et souvent en haut des grilles de salaire. Dans le privé, ce calcul se base sur les 25 meilleures années durant toute la période d’activité.

Les majorations

Le montant de la pension peut ensuite être majorée ou réduit en fonction de la période durant laquelle vous avez été en activité. Si vous n’avez pas travaillé au moins 160 trimestres, une décote est appliquée. A l’inverse, toute année d’activité au-delà des 160 annuités nécessaire ouvre droit à une pension majorée.

D’autres critères ouvrent droit à une majoration : le nombre d’enfant, la prise en charge d’un conjoint ne touchant pas de retraite, mais aussi l’attribution d’inaptitude au travail ou d’une pension d’invalidité.