Retraite chapeau : comment Varin a renoncé

  • A
  • A
Retraite chapeau : comment Varin a renoncé
Philippe Varin n'a pas réfléchit très longtemps pour renoncer à sa retraite chapeau.@ Maxppp
Partagez sur :

COULISSES - Mercredi, face aux multiples pressions, le futur ex-patron de PSA a dû renoncer à 21 millions d’euros.

La polémique. La retraite dorée de Philippe Varin n’aura pas fait long feu, à peine 24 heures. Le futur ex-patron de PSA devait toucher l’équivalent de 21 millions d’euros en retraite, mais suite à la fronde sociale et à de nombreux coups de pression qu’il a reçu du gouvernement et du patronat, il a renoncé à la somme.

>> Europe 1 vous propose le détail d’un feuilleton qui a duré toute la journée de mercredi.

8h. Philippe Varin reçoit plusieurs coups de téléphone de membres du gouvernement avant le Conseil des ministres. Le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, celui du Redressement productif, Arnaud Montebourg, et celui de l’Emploi, Michel Sapin, se pressent au bout du fil : ils sont ulcérés.

L’un des ministres explique clairement au futur ex-PDG de PSA que l’Etat n’acceptera pas la situation. Problème : le constructeur a besoin du soutien de ce dernier pour se rapprocher du chinois Dongfeng en 2014.

“Très vite, Philippe Varin comprend qu’il ne tiendra pas la journée”, explique un proche du patron à Europe 1.

10h. Pendant que les ministres sont en Conseil, c’est au tour des patrons de se presser au téléphone de Philippe Varin. Au Medef, on lui fait comprendre que si il ne prend pas la parole pour renoncer à sa retraite, il met en danger celle de tous les patrons du CAC40.

Les députés les plus à gauche pourraient surfer sur le scandale et proposer d’encadrer ces rémunérations et ça, ce n’est pas possible. “Cette histoire me navre, mais Varin est devenu indéfendable”, confie alors un poids lourd du CAC40 à Europe 1.

12h. La décision est faite à l’heure du déjeuner. Philippe Varin fait savoir à son entourage qu’il va abandonner sa retraite chapeau.

17h38. L’information est délivrée officiellement en milieu d’après-midi. "Compte tenu de la polémique que ce sujet a suscitée, de l'émotion dans notre pays qui a aujourd'hui besoin d'être rassemblé plutôt que divisé, (...) j'ai décidé de renoncer aux dispositions actuelles de mes droits à retraite", déclare Philippe Varin lors d’une courte conférence de presse.