RER et Transilien à l’arrêt cet été ?

  • A
  • A
RER et Transilien à l’arrêt cet été ?
@ REUTERS
Partagez sur :

TRAVAUX - La SNCF pourra dorénavant stopper le trafic en Ile-de-France pour rénover ses infrastructures plus rapidement.

"2014 sera une année de travaux", a déclaré Guillaume Pepy mardi lors de ses vœux. La SNCF est dans l’obligation de moderniser ses infrastructures, particulièrement en Ile-de-France où les chantiers devraient être multipliés par 2,5 par rapport à 2012, selon le patron de l’entreprise ferroviaire. Le problème : le trafic du RER et du Transilien pourraient être arrêtés, sur certains tronçons, pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, dès cet été.

Aux grands maux, les grands remèdes. Même si de l’aveu de Guillaume Pepy, tant de travaux "nous effraie", la SNCF plaide depuis longtemps pour avoir l’autorisation de couper le trafic pour les réaliser. Elle a obtenu l’autorisation du président de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, à l’occasion de ses vœux. "En Ile-de-France on va pouvoir cesser de faire à la petite cuillère, on va pouvoir passer à la grande cuillère voire à la louche pour faire des travaux en 2014, ce n'était pas possible jusqu'à présent et la décision de Jean-Paul Huchon elle est assez historique", s’est félicité le président de la SNCF.

Une révolution dans le travail. Actuellement, les agents de la SNCF attendent le passage du dernier train le soir pour remplacer les rails, les caténaires ou la signalisation. Les équipes travaillaient donc jusqu’à l’arrivée du premier train le matin. Conséquence : le travail s’éternisait et coûtait extrêmement cher, au plus grand dam des usagers qui subissaient les problèmes, comme les retards, liés aux travaux, sans nécessairement percevoir d’amélioration de service. La SNCF, Réseau Ferré de France (RFF) et le  Syndicat des Transports d’Ile-de-France (Stif) ont donc décidé de bloquer la circulation le temps qu’il faut pour accélérer les travaux, et de rentrer dans les bonnes grâces des usagers.

Une solution déjà expérimentée. La SNCF ne part pas de rien : l'été dernier, elle a déjà expérimenté cette nouvelle méthode sur plusieurs tronçons de la ligne B à l'approche de Roissy. Afin d’assurer quand même le transport des usagers, elle a mis en service des lignes de bus qui prenaient le relai. Cette première étape faite, elle a lancé une étude auprès des usagers pour savoir ce qui, de leur point de vue, est acceptable. Les réponses sont attendues pour la fin du mois. Les premiers travaux sont attendus pour cet été. Et certains pourraient durer cinq semaines jusqu'à cinq semaines, notamment sur le RER C.

sur le même sujet, sujet,

INFO - SNCF : le Transilien moins régulier que le TGV

ZOOM - SNCF : la liste noire des lignes régionales

ENQUETE - SNCF : ces lignes de train qui inquiètent

ZOOM - SNCF : le big bang des horaires "bis"