Accusé de sexisme, Renault retire ses pubs

  • A
  • A
Accusé de sexisme, Renault retire ses pubs
En Belgique, Renault n'a pas hésité à user du cliché existe pour "séduire" sa clientèle.@ Capture d'écran Wat.tv
Partagez sur :

BAD BUZZ - Pour vendre la nouvelle Twingo, la filiale belgo-luxembourgeoise de la marque au losange n'a pas hésité à jouer sur les clichés.

Renault veut vendre sa nouvelle Twingo aux femmes. Et la branche belgo-luxembourgeoise de la marque au losange n'a pas hésité à user du cliché sexiste pour "séduire" sa clientèle féminine. Le constructeur a en effet organisé une campagne de communication humoristique pour le moins... originale : proposer aux clientes des cartes à laisser sur le pare-brise, avec des messages tels que "Désolée, comme je suis un vrai danger au volant, j'ai préféré laisser ma voiture ici" ou "N'enlevez pas ma voiture svp ! J'ai des hauts talons".



Le groupe avait également posté trois vidéos sur ses comptes Youtube/Facebook pour promouvoir ces cartes, que les clientes peuvent demander gratuitement. Mais la marque a dû les retirer et mettre fin à sa campagne de promotion, face à l'indignation de nombreux internautes.

>> Certains sites ont tout de même eu le temps de capturer l'une des vidéos :

La Renault Twingo, troisième du nom, sera lancée en septembre, avec un tarif d'entrée attendu aux alentours de 9.990 euros. Et elle a déjà fait parler d'elle.