Redevance : vers une hausse de 4 euros

  • A
  • A
Redevance : vers une hausse de 4 euros
Les députés ont voté lundi, après un très bref débat, l'augmentation de 4 euros de la redevance audiovisuelle, qui passera de 125 à 129 euros@ MAXPPP
Partagez sur :

Les députés ont adopté la hausse lundi mais n'ont pas étendu la taxe aux résidences secondaires.

Circulez, il n'y a rien à voir. Le gouvernement a réussi à mettre de l'ordre dans sa majorité, au sujet de la redevance TV. L'augmentation de la taxe, adoptée lundi à l'Assemblée nationale dans le cadre du vote de la loi sur le budget 2013, après un bref débat, sera strictement conforme au projet proposé initialement par l'exécutif.

"Préserver le pouvoir d'achat des contribuables"

Les députés ont en effet voté l'augmentation de 4 euros de la redevance audiovisuelle, qui passera de 125 à 129 euros, comme l'avait prévu le projet de budget 2013 présenté en Conseil des ministres. Les départements d'Outre-mer verront, eux, leur redevance portée à 83 euros. Et la taxe ne touchera pas aux résidences secondaires.

>> LIRE AUSSI : redevance TV, le  "non clair" d'Ayrault

Cette augmentation de la redevance "permet de garantir l'accomplissement des missions de service public dévolues aux organismes audiovisuels publics tout en limitant l'augmentation des recettes de la contribution à l'audiovisuel public afin de préserver le pouvoir d'achat des contribuables", avait défendu le gouvernement dans le projet de budget.

>> LIRE AUSSI : Taxes, qui va payer, qui est épargné?

"Le problème est plus que jamais devant nous"

Au grand dam de France Télévisions, Jean-Marc Ayrault s'était dit, au micro d'Europe1, opposé à l'instauration d'une demi-redevance pour les résidences secondaires, que certains députés PS avaient un temps envisagée.

Pour réécouter le message du Premier ministre en direction de sa majorité, c'est ici :

Le président PS de la commission des Affaires culturelles, Patrick Bloche, a également renoncé à présenter un amendement qui majorait la redevance de deux euros supplémentaires. Le député de Paris avait alors souligné en guise d'argumentation que la redevance n'avait pas été augmentée de 2002 à 2009.

>> LIRE AUSSI : Budget, la copie revue et corrigée?

"Il faut que France Télé montre l'exemple en maîtrisant et en réduisant ses coûts, mais je souhaitais alerter la représentation nationale: le problème du financement de l'audiovisuel public -compte tenu de la manière dont il a été géré depuis 10 ans- est plus que jamais devant nous", avait-il prévenu.