Qui va profiter de la baisse d’impôts en 2016 ?

  • A
  • A
Qui va profiter de la baisse d’impôts en 2016 ?
Partagez sur :

ZOOM - Bercy a promis une baisse de 200 à 300 euros pour un célibataire, et de 300 à 500 euros pour un couple. Mais tout le monde n'est pas concerné.

Après le ras-le-bol fiscal du début du quinquennat, place aux baisses d’impôts. Comme François Hollande l’avait promis cet été, le ministre des Finances a confirmé jeudi que la pression fiscale allait redescendre. "Nous allons toucher trois millions de ménages qui n'étaient pas concernés par les précédentes mesures de baisses (en 2014 et 2015, ndlr)", a assuré Michel Sapin, avant de préciser que le coup de pouce de l’Etat allait se chiffrer à 2 milliards d’euros. Mais à qui va profiter cette baisse d’impôts ? Et quelle sera le gain selon la taille du ménage ?

Un million de foyers modestes sortent de l’impôt. Après avoir supprimé la première tranche de l’impôt sur le revenu l’année dernière, le gouvernement continue à réduire le nombre de foyers imposables. Cette année, il compte y arriver via la décote, un mécanisme fiscal qui concerne les revenus modestes. Résultat, un million de foyers ne paieront pas ou plus l'impôt sur le revenu.

Les personnes concernées sont celles dont l’impôt sur le revenu ne dépasse pas 1.135 euros pour un célibataire et de 1.870 euros pour un couple. Attention, ces chiffres portent sur l’année 2015 et peuvent être modifiés en 2016.

La classe moyenne, la priorité du gouvernement. Les autres gagnants de ce coup de pouce fiscal sont les ménages appartenant aux classes moyennes. C’est même "le coeur du coeur" du dispositif voulu par le gouvernement, a précisé Michel Sapin. Cette fois-ci, ce sont les huit millions de contribuables concernés, "la plupart des célibataires".

Quelle baisse selon votre profil ? Bercy a promis une baisse de 200 à 300 euros pour un célibataire, et de 300 à 500 euros pour un couple. Encore faut-il faire partie de la classe moyenne, un concept aux limites assez floues : en principe, c’est le cas pour ceux qui ne font ni partie des 30% les plus pauvres ni partie des 20% les plus riches. Autrement dit, pour un célibataire, il faut un revenu imposable annuel compris entre 12.000 et 34.000 euros.

Bercy a réalisé quelques prévisions plus précises, résumées en cinq infographies :

10.09.Impot.biasse2016.INFOGRAPHIE.MINISTERE.BUDGET.906.1350

Source : Ministere des Finances