Quand les néo-propriétaires sont dépassés par les charges

  • A
  • A
Quand les néo-propriétaires sont dépassés par les charges
@ PHILIPPE HUGUEN/AFP
Partagez sur :

IMMOBILIER - Les nouveaux propriétaires n’anticipent pas assez le coût des charges et des travaux, selon un rapport de l’Anah.

De nombreux foyers pensent s’assurer la paix en devenant propriétaire. Mais au moment de signer, il ne suffit pas de regarder le seul montant de la transaction : toutes les dépenses qui vont suivre peuvent faire grimper dramatiquement la facture. Si bien que certains propriétaires, le plus souvent des primo-accédants, se retrouvent asphyxiés financièrement. Une situation pas si exceptionnelle puisque le dernier rapport de l’Agence nationale de l'Habitat (Anah) estime qu’un million de logements sont concernés.

>> LIRE AUSSI - Immobilier : l'acheteur moyen est plus riche et a vieilli

"On ne s’est pas posé la question". Ce rêve de devenir propriétaire qui vire au cauchemar, Paul et son épouse sont en plein dedans. Ils pensaient avoir fait le plus dur en achetant leur pavillon en banlieue parisienne et découvrent que cette dernière est en fait très mal isolée, faisant flamber leur facture énergétique.

"Malheureusement, on ne s’est pas posé la question. Nous, une voyait une maison qui était jolie, dans laquelle on avait envie de vivre", témoigne Paul. La suite est moins rose : "on a toujours un problème de chauffage toute l’année parce qu’il y a une déperdition de chaleur par les murs, par les fenêtres qui n’ont pas été changées. Avec les revenus qu’on a et les mensualités, ça me semble très difficile de pouvoir épargner pour retaper la maison comme il faudrait".

Difficile en effet de financer un changement des fenêtres ou une nouvelle chaudière lorsqu'on a déjà un prêt à rembourser. Rattrapés par des spécificités, voire des défauts, qu'ils n'avaient pas anticipés, ces propriétaires sont en outre confrontés à la hausse des dépenses de logement, comme le montre ce graphique de l'Anah :

20.01.Infographie.depense.de.logement.ANAH.1280.640

© ANAH


Une copropriété sur 5 en difficulté. Ce phénomène ne se limite pas aux propriétaires de maisons individuelles, les copropriétés aussi sont concernées, notamment dans les grandes villes. Des ravalements de façade, des ascenseurs à réparer et les charges peuvent vite s'envoler : résultat, une copropriété sur 5 est en difficulté financière parce que la plupart des propriétaires n'ont pas les moyens de payer leurs charges, selon l’Anah.

>> LIRE AUSSI - Immobilier : pour qui le pouvoir d'achat a-t-il le plus baissé ?