Quand Bouygues et Orange discutent via des téléphones cryptés

  • A
  • A
Quand Bouygues et Orange discutent via des téléphones cryptés
Stéphane Richard (à gauche), et Martin Bouygues (à droite) négocient en ce moment pour un rachat de Bouygues Telecom par Orange.@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

Les discussions sur un rachat de la filiale du groupe Bouygues par son concurrent se déroulent au plus haut niveau de discrétion.

Tout est bon pour assurer la confidentialité dans les négociations entre Orange et Bouygues Télécom. Pour pouvoir se parler dans le plus grand secret, Stéphane Richard, le patron d'Orange, et Martin Bouygues vont s'équiper d'une ligne cryptée.

Une application spéciale... Reste à savoir comment ils vont le faire. Ils ont pour cela deux possibilités. La première consiste à installer sur leurs téléphones une application spéciale permettant de crypter leurs appels et leurs SMS. Orange a en effet développé une application de ce genre, testée depuis six mois maintenant par 400 collaborateurs de la présidence de la République.

... ou un téléphone ultra-sécurisé. L'autre possibilité, c'est de s'équiper d'un autre téléphone, spécialement conçu, comme par exemple le modèle Hoox m2, de l'entreprise française Atos, avec lecteur d'empreinte digitale et chiffrement intégral des données. L'appareil est destiné aux dirigeants de grandes entreprises, aux avocats ou aux commerciaux qui sont engagés sur des contrats sensibles. Mais ce téléphone coûte la coquette somme de 1.500 euros. Et bien sûr, pour l'utiliser, il faut en avoir deux : un pour celui qui appelle, un autre pour celui qui reçoit.