PS3 : Sony toujours dans l’impasse

  • A
  • A
PS3 : Sony toujours dans l’impasse
Annoncé comme l'avenir du divertissement, le jeu en ligne version Sony connait de sérieuses difficultés. Le groupe Playstation n'annonce toujours pas de date de remise en état de ses réseaux.@ REUTERS
Partagez sur :

Victime d’un piratage sans précédent, Sony retarde plusieurs projets et prévoit une indemnisation.

Depuis le 20 avril, les gamers et les geeks sont sur les dents, privés d’accès au réseau Playstation Networks, qui permet de jouer à plusieurs en ligne. Piraté, le service est indisponible. Mais le retour à la normale va encore prendre du temps, Sony ayant annoncé samedi vouloir "prendre son temps" avant de rétablir son réseau PlayStation et son service musical Qriocity.

Plus de 100 millions de joueurs concernés par le piratage

"La compagnie prend son temps pour renforcer la protection et les codes des données et pour mettre au point les fonctions actualisées indispensables de surveillance renforcée pour une sécurité plus élevée", indique Sony précisant que les "services reprendront par étapes et par régions, dès que la sécurité des consommateurs sera assurée".

Le géant japonais du jeu vidéo a donc corrigé ses promesses de retour à la normale, après avoir affirmé pouvoir rétablir le service en une semaine. Mais Sony semble dépassé par l’ampleur d’un piratage hors-norme.

Près de 100 millions d'inscrits sont en effet susceptibles de s’être fait dérobé leur nom, adresse, date de naissance, sexe, numéro de téléphone, identifiant et mot de passe. La compagnie a précisé samedi que la plupart des abonnés concernés sont américains.

Pointé du doigt, Anonymous dément

Suspecté d’être à l’origine de ce piratage, le groupe de pirates informatiques Anonymous a démenti jeudi toute implication. "Soyons clairs, nous sommes légion, mais ce n'était pas nous. Vous êtes incompétent Sony", a écrit jeudi Anonymous sur son blog, qui s’est illustré pour avoir défendu Wikileaks et soutenu les révoltes dans le monde arabe.

Mais le groupe Anonymous, développé sans structure ni discipline stricte, n’est pas à l’abri d’un acte isolé de certains de ses membres. Problème Un porte-parole de Sony n'a pas souhaité commenter le communiqué d'Anonymous, expliquant qu'une enquête était en cours.