Projet de loi El Khomri : un texte "pavé de bonnes intentions", selon Woerth

  • A
  • A
38 partages

EMPLOI - L'ex-ministre du Travail, Eric Woerth, a jugé jeudi sur Europe 1 que le projet de réforme du Code du travail allait "dans le bon sens".

INTERVIEW

C'est un projet de loi d'un gouvernement socialiste. Pourtant, la réforme du Code du travail, qui sera présentée par Myriam El Khomri le 9 mars en conseil des ministres, fait hurler la gauche et ravit la droite. "On l'avait écrit en partie", s'est même félicité Eric Woerth au micro d'Europe midi jeudi.

Déverrouiller les 35 heures. Pour l'ancien ministre du Travail du gouvernement Fillon, le texte "est pavé de bonnes intentions. Les Républicains et les chefs d'entreprise ont été entendus. Assouplir le droit du travail, c'est redonner des perspectives d'embauche". Eric Woerth a notamment salué les mesures en faveur de l'assouplissement du temps de travail. "Tout ce qui déverrouille les 35 heures par l'accord d'entreprise va dans le bon sens", a t-il estimé. Selon lui, il est également important de "sécuriser l'entreprise", notamment en intégrant "la réorganisation [de la société] dans les conditions de rupture" d'un contrat. "Si les entreprises ont besoin de se réorganiser, il faut qu'elles puissent se séparer de quelqu'un sans que le juge vienne tout compromettre". 

Référendum en entreprise. Le secrétaire général des Républicains a cependant jugé que les mesures visant à organiser des référendums en entreprise n'allaient pas assez loin. "Le référendum me semble important, [la droite] l'a beaucoup porté. Mais dans le projet de loi, il est à l'initiative des syndicats. Je pense qu'il devrait plutôt être à l'initiative du patron." Eric Woerth a par ailleurs appelé à la prudence, rappelant que le texte pouvait encore évoluer. "Nous n'en sommes qu'à l'avant-projet de loi."