Proglio, encore une polémique

  • A
  • A
Proglio, encore une polémique
@ Reuters
Partagez sur :

Henri Proglio va pouvoir cumuler son salaire d’EDF et une retraite chapeau versée par Veolia.

Nouveau rebondissement dans l’affaire Proglio. Le patron d’EDF ne serait pas si perdant que cela en renonçant à son double salaire, selon Le Parisien de mercredi. Il pourrait prétendre à une retraite chapeau auprès de Veolia, d’un montant d’un million d’euro par an, en plus de son salaire chez EDF.

Une pension à laquelle Henri Proglio ne pourra prétendre que s’il est encore dans l’entreprise, précise le quotidien. Il devra donc solder ses comptes chez Veolia dans quelques mois, lors de son départ.

"Ca ne me choque pas"

Pour le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, cette nouvelle polémique relève "de l'acharnement". "Que quelqu'un qui a passé près de quarante ans dans son entreprise touche sa retraite, ça ne me choque pas particulièrement", a déclaré le porte-parole à la sortie du Conseil des ministres.

"Je comprends que le montant puisse paraître élevé pour un certain nombre de nos concitoyens, mais il faut avoir en tête qu'Henri Proglio a consacré sa vie professionnelle à cette entreprise, il en a fait le géant mondial qu'il est aujourd'hui et il a cotisé pendant toutes ces années", a-t-il ajouté.

"Le gouvernement a fait voter des dispositions qui permettent le cumul emploi-retraite pour l'ensemble des salariés, nous sommes dans ce cadre-là", a également relevé le ministre de l'Education. Le groupe Veolia a récemment indiqué avoir provisionné 13,1 millions d'euros pour la retraite chapeau d'Henri Proglio, qui y a conservé des fonctions de président non-exécutif en prenant la tête d'EDF.

Une première polémique a poussé Henri Proglio à renoncer à son double salaire d’EFD et Veolia. Une seconde controverse était apparue quelques jours plus tard sur le cumul de ses fonctions dans les deux groupes.