Primark, nouvel ami des fashionistas françaises

  • A
  • A
Primark, nouvel ami des fashionistas françaises
Primark devrait débarquer en France dès 2013. Mais que propose cette marque ?@ REUTERS
Partagez sur :

Sur le même créneau que H&M ou Zara, l’enseigne Primark va s’installer en France en 2013.

Les amoureux de la mode à petits prix, quelle que soit la qualité, vont pouvoir ajouter une nouvelle étape sur leur "shopping list". L’enseigne Primark va en effet traverser la Manche et s’installer début 2013 en France, rapporte lundi Le Figaro. Mais que va proposer ce nouveau venu dans l’Hexagone ?

Un poids lourd méconnu en France

Fondé en Irlande à la fin des années 60, la chaine est déjà présente dans sept pays européens avec 241 magasins. Propriété du groupe anglais Associated British Food, le groupe privilégie l'installation dans les centres commerciaux pour disposer de vastes magasins.

C’est donc tout naturellement dans de grands centres commerciaux que l’enseigne va s’installer. Trois sites en région parisienne et un autre à Marseille seraient les premières zones d’implantation du groupe, précise Le Figaro : O'Parinor et Aéroville à Roissy, Créteil Soleil dans la ville du même nom et Grand Littoral, à Marseille.

Preuve de l'attente suscitée parmi les féru(e)s de mode, l'annonce de cet atterrissage imminent a provoqué une multitude de tweets de soulagement.

Un créneau : la mode réactive et low cost

Mais pour avoir envie d’en pousser les portes, encore faut-il savoir ce que propose Primark. Présenté comme un hard-discounter, Primark propose des vêtements "tendance" à bas prix, sur le même créneau que H&M et Gap. Côté style, on se rapproche également de Zara, Topshop et Urban Outfitters, qui pratiquent néanmoins des prix bien plus élevés.

Déjà installé en Belgique, la marque se présente comme spécialiste de la "fast fashion ", la déclinaison la plus rapide possible des tendances initiées par les grands couturiers"Arborez un look digne des défilés de mode sans casser votre tirelire", promet l’entreprise, qui dispose de plusieurs gammes : femme, homme, enfants, mais aussi Maison.

Et qu’en pensent les férues de mode ?

La gente féminine n’a pas attendu l’implantation de Primark en France pour se faire une opinion. Ainsi, des dizaines de lectrices du magazine féminin Be(propriété du groupe Lagardère comme Europe 1, ndlr) ont déjà multiplié les essais et envoyé leurs clichés. Le résultat, un mélange de mode BCBG (ci-dessous) et d’influences plus récentes, allant de l’imagerie rock aux motifs dits ethniques.

10.09.Mode.primark.montage.BE.930.620

© BE/DR

Pour ce qui est des avis de consommateurs, le blog UnFrançaisàLondres a récolté de nombreux témoignages, qu’on peut résumer ainsi : côté avantage, Primark est un temple du shopping où on trouve de tout à des prix ultra serrés. En revanche, les magasins sont bondés et la qualité très rarement au rendez-vous.

Le secret des bas prix

Si la qualité est au cœur des critiques, c’est que pour arriver à serrer ses prix, Primark mise sur des techniques éculées : privilégier des modèles simples à assembler, effectuer des achats en très gros volumes et ne proposer que les tailles standards les plus fréquentes pour éviter les invendus.

Les médias et les ONG britanniques ont cependant accusé l’enseigne d’avoir aussi recours à une autre méthode, moins avouable : le recours à des ateliers de confection en Inde et au Bangladesh, où les règles basiques du travail sont plus que malmenées, comme l’a récemment prouvé un documentaire de France 2 (Cash investigation) sur les sous-traitant de Monoprix. Primark a depuis revu sa liste de fournisseurs et signé plusieurs chartes éthiques.