Prêts immobiliers : les Français (re)négocient

  • A
  • A
Prêts immobiliers : les Français (re)négocient
@ Maxppp
Partagez sur :

CONSO - Taux d'intérêts historiquement bas, banques en quête d’une nouvelle clientèle : les renégociations de prêts explosent.

La tendance. Les Français ayant contracté un prêt pour acheter un bien immobilier sont de plus en plus nombreux à renégocier avec leur banque, selon le 19ème observatoire du Crédit Immobilier établi par le site Meilleurtaux.com.

Environ 10.000 dossiers par mois. Forts de ce constat, près de 10.000 foyers par mois sont en train de renégocier leurs prêts. Soit deux fois plus qu'au début de l'année et cela augmente tous les jours, selon les chiffres fournis par l’observatoire du Crédit Immobilier.

Un contexte favorable. Les emprunteurs ont toutes les raisons de discuter avec leur banque, puisque les taux dans l'immobilier sont historiquement bas : 3,13% sur 20 ans. Résultat : la différence de taux avec les emprunts contractés il y a quelques années justifie souvent une renégociation avec sa banque.

Ceux qui ont le plus intérêt à revoir leur crédit immobilier sont ceux qui ont signé en 2011/2012. Il faut dire que le différentiel est assez impressionnant : un couple qui a emprunté 220.000 euros en 2011 à 4,3% peut espérer un peu moins de 3% de taux d'intérêt. Et ainsi, au terme de son emprunt, il aura économisé 18.000 euros !

03.09.Bandeau.argent.taxe.impot.e1default.460.120

Les banques se battent pour les bons clients. Si les Français renégocient de plus en plus leur prêt immobilier, c’est aussi parce que les banques concurrentes jouent le jeu et démarchent massivement. Elles se battent pour attirer chez elles ces clients très fiables qui remboursent leurs échéances, sont solvables (sinon ils n'auraient pas eu de prêts) et qui seront extrêmement fidèles car ils ne vont pas rechanger de banque dans les prochaines années s'ils ont obtenu un taux très bas.

Du coup, on voit fleurir des kits en ligne pour changer d'établissement en quelques clics. Les plus agressives actuellement, ce sont La Banque Postale, HSBC pour les clients les plus fortunés, et les banques en ligne qui proposent les taux les plus bas du marché.

A lire aussi

INFOGRAPHIE - Que sacrifie-t-on pour payer son loyer ?

CHRONIQUE - Immobilier, loin du choc de simplification

CONSO - A quoi ressemblera la banque de demain ?

FICHAGE - Foncia rappelée à l'ordre pour des commentaires insultants

JUSTICE - Querelle autour de l'appartement le plus cher de Paris