Présidentielle : au fait, combien coûte l'élection ?

  • A
  • A
Présidentielle : au fait, combien coûte l'élection ?
Les candidats qui obtiendront moins de 5 % de suffrages au premier tour recevront jusqu'à 800.000 euros de remboursement de frais de campagne. (Illustration)@ AFP
Partagez sur :

Passage obligatoire tous les cinq ans, l'élection présidentielle engage des dépenses considérables de la part de l'État

Des millions d'euros ? des centaines de millions ? Dimanche se tient le premier tour de l'élection présidentielle après des mois de campagne. Cette élection oblige à une organisation considérable au coût non négligeable pour l'Etat. En 2012, elle lui avait coûté plus de 227 millions d'euros, soit un peu plus de 4 euros par électeur.

Un candidat de plus. Pour cette année, on ne sait pas encore à combien sera chiffrée l'élection. Toutefois, il est certain qu'elle coûtera plus cher qu'il y a cinq ans. Car cette année, il n'y a pas dix mais onze candidats.

Impressions des bulletins, professions de foi. Ce n'est pas un détail. Car l'Etat prend directement en charge tous les frais de la "propagande électorale" : l'impression des bulletins de vote, des professions de foi, des fiches électorales etc. Le même nombre de bulletins et de professions de foi sont imprimés qu'ils désignent un petit candidat ou un favori, en raison de la loi d'égalité de traitement.

Remboursés en fonction des résultats. Tout dépendra également du résultat de chaque candidat. Ceux qui obtiendront moins de 5 % de suffrages au premier tour recevront jusqu'à 800.000 euros de remboursement de frais de campagne. Les candidats qui obtiennent plus de 5 % pourront, eux, être remboursés par l'Etat jusqu'à 8 millions d'euros et 10 millions même pour les deux finalistes.