Pourquoi Coca-Cola investit dans les boissons non gazeuses

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

François Gay-Bellile, le PDG de Coca-Cola France, explique dans "L'interview Éco" pourquoi le géant américain multiplie les acquisitions en dehors du marché traditionnel des sodas. 

INTERVIEW

Alors que le marché des sodas perd du terrain, le groupe Coca-Cola investit dans de nouvelles boissons. Le géant des sodas à base de cola vient notamment de racheter fin septembre la marque Tropico. Il s’agit de la première boisson aux fruits sans gaz vendue par la Coca-Cola Company, et la première marque française détenue par le géant américain.

À l'assaut du marché des boissons plates. "Notre métier est d’offrir aux consommateurs des boissons pour tous les moments de la journée (…) En France, ça se traduit par un engagement de lancer au moins une marque dans des catégories (de boissons) dans lesquelles on n'était peu ou pas présent. La première chose qu’on a faite cette année, est de lancer des boissons dans la catégorie des thés, et dans la catégorie des boissons plates aux fruits, on a trouvé cette pépite (Tropico, ndlr) et on a convaincu le siège d’Atlanta d’investir en France", explique mercredi dans L'interview Éco le PDG de Coca-Cola France, François Gay-Bellile.

Entendu sur Europe 1
On veut offrir des boissons pour tous les moments de la journée

Le light et le sans sucre plaisent toujours. Coca-Cola ne s’est pas contenté de Tropico : il a racheté ces derniers mois la chaîne britannique des cafés Costa, a lancé une boisson à base de thé infusé bio, a investi dans un lait sans lactose aux États-Unis, et a lancé l’an dernier en France et dans une dizaine de pays une marque d’eau haut de gamme "Smartwater", devenue l’eau officielle de l’équipe de France de football jusqu’en 2023 grâce à un partenariat avec la FFF. Et d’autres lancements de boissons devraient être annoncés dans les mois à venir. Pour autant, François Gay-Bellile assure que le soda n’est pas mort, notamment en ce qui concerne les versions allégées. "Les boissons gazeuses traditionnelles continuent d’avoir une performance satisfaisante (…) On a accéléré la présence et la distribution du Coca light et sans sucre, car ces boissons continuent de plaire, c'est aujourd’hui la catégorie leader", développe le PDG de Coca France.

Répondre aux nouvelles habitudes des consommateurs. Mais de l’aveu même de François Gay-Bellile, le groupe Coca tente de se positionner sur des marchés différents pour répondre aux nouvelles habitudes des consommateurs. "On veut offrir des boissons pour tous les moments de la journée, et il y a assez peu de gens qui consomment du Coca-Cola le matin ou à la pause déjeuner, donc il faut qu'on ait un choix plus large" de boissons, concède François Gay-Bellile. Car pour la première fois, aux États-Unis, le marché des sodas est passé derrière le marché de l’eau en 2016, et en France aussi, les ventes de soda se portent moins bien… Signe que les consommateurs veulent mieux consommer, et boire moins sucré.