Pour les marques, contrefaçon et terrorisme ont des liens

  • A
  • A
Pour les marques, contrefaçon et terrorisme ont des liens
Un douanier avec dans ses mains un faux sac Chanel. Image d'illustration. @ JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
Partagez sur :

Dans un rapport rendu jeudi au ministre des Finances, l'Unifab demande davantage de contrôles et de sanctions contre le secteur des contrefaçons. 

"Le lien est avéré entre le financement du terrorisme et la contrefaçon". Voilà ce qu'affirme l'Union des fabricants pour la protection internationale de la propriété intellectuelle (Unifab) dans un rapport qui va être remis jeudi au ministre des Finances, Michel Sapin, rapporte Le Figaro. Elle réclame par conséquent un renforcement des contrôles et des sanctions de ce commerce illégal.

Les Kouachi et leurs fausses Nike. Dans son rapport intitulé "Contrefaçon et terrorisme", l'Unifab apporte plusieurs preuves de la dangerosité de la contrefaçon, surtout après le choc des attentats de Charlie Hebdo et du 13 novembre. Elle rappelle que les frères Kouachi avaient donné dans la vente de fausses baskets Nike et que des contrefaçons ont été retrouvés à Molenbeek, en Belgique, le fief des terroristes des attentats de Paris. Rien de neuf, estime l'Unifab puisque par le passé, l'IRA, l'ETA et les Farc se sont aussi enrichis dans ce type de commerce, explique le rapport.

Surveiller les sites de vente en ligne. L'Unifab propose donc de renforcer le contrôle et les sanctions, en visant notamment les sites internet de vente en ligne. Elle propose par exemple d'y "interdire l'anonymat des vendeurs" et de les forcer à publier sur leur page d'accueil les jugements dont ils sont l'objet. Les auteurs du rapport déplorent aussi que "l'instance interministérielle de lutte contre la contrefaçon recommandée mi-2014 par la Cour des Comptes" n'ait toujours pas été mise en place.