Pôle Emploi veut redorer l'image de métiers peu attractifs

  • A
  • A
Pôle Emploi veut redorer l'image de métiers peu attractifs
Les périodes d'immersion durent une à deux semaines.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Pour convaincre les chômeurs de postuler dans des secteurs jugés peu attractifs, Pôle Emploi propose des périodes d'immersion d'une à deux semaines.

Le chômage va-t-il baisser pour le troisième mois consécutif ? La réponse sera connue vendredi soir à 18 heures avec la publication des chiffres du chômage pour le mois de mai. Pour maximiser les reconversions, Pôle Emploi a lancé une initiative visant à convaincre les candidats de postuler dans certains secteurs d'activité victimes d'une mauvaise image. Pour lever ces difficultés de recrutement, l'agence propose en effet depuis quelques mois des stages d'immersion en entreprise aux demandeurs d'emploi. Objectif : montrer aux candidats qu'ils se font de idées fausses sur les métiers en question.

Attirer de nouveaux candidats. Difficile par exemple d'attirer des assistants de vie et des aides à domicile pour personnes âgées dépendantes ou handicapées. Le métier ne fait pas rêver. Pourtant, les besoins sont énormes. Il faut donc changer l'image du secteur. Mieux qu'une campagne de publicité, dont le coût est important et le résultat sans garantie, la mise en situation réelle des candidats chez les personnes âgées, en binôme avec un professionnel, fait recette. C'est la voie choisie par Domidom, l'un des acteurs du secteur, qui fait travailler aujourd'hui 1.500 personnes dans toute la France. 

"Une période d'immersion". "C'est une période d'immersion sur une durée plutôt courte d'une à deux semaines, mais qui permet déjà aux candidats d'être confronté au terrain. Ça permet d'avoir une vision réel du métier", explique Akelan Kirupakaran, qui pilote le recrutement chez Domidom et vient de mettre en place le dispositif avec l'aide de Pôle Emploi. "De notre côté, nous pouvons savoir si on souhaite vraiment embaucher le candidat à l'issue du stage, et derrière investir dans une formation qui lui permettrait de monter en compétence", poursuit-il. "Montrer un peu la réalité du terrain, ça permet de changer l'image du secteur, de redorer un peu l'image et d’inciter des personnes à s'orienter vers un secteur auquel ils n'auraient pas pensé dès le départ", conclut-il.

Les résultats de ces expérimentations sont généralement positifs. Les candidats ont en effet une grande chance de décrocher un emploi en CDI. Chez Domidom, 98% des postes proposés sont en CDI.