Pharmacies en ligne : déjà une plainte

  • A
  • A
Pharmacies en ligne : déjà une plainte
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Conseil de l'ordre des pharmaciens accuse ces sites illicites de vendre des médicaments contrefaits.

Moins d'un mois après avoir le lancement en France de la vente – très encadrée – de médicaments sur Internet, une première plainte a déjà été déposée par le Conseil national de l'ordre des pharmaciens. L'action vise onze sites soupçonnés non seulement de n'avoir aucune autorisation, mais en plus de vendre des médicaments contrefaits.

Des sites basés à l'étranger. "Il s'agit d'une véritable tromperie pour le public", dénonce Isabelle Adenot, présidente du Conseil national de l'Ordre des pharmaciens. Les sites qui tentent de se faire passer pour des pharmacies françaises sont en fait basés à l'étranger, notamment en Belgique, en Espagne et en Russie et utilisent des noms de pharmacies françaises tombées dans le domaine public pour vendre des médicaments contrefaits, selon Isabelle Adenot. Les sites visés par la plainte ont en commun de concentrer leur activité sur la vente de stimulants sexuels.

Une dizaine d'autres cas. La plainte a été déposée il y a quelques jours auprès de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) contre ces 11 sites. Mais pour Isabelle Adenot, il existe probablement des dizaines d'autres cas. "Nous ne pouvons que servir d'alerte" ajoute-t-elle, précisant qu'il reviendra aux investigations policières de faire la lumière sur ces sites.

35 sites autorisés. Prudence, donc, lorsqu'il s'agit d'acheter des médicaments en ligne. En France, seules 35 pharmacies ont l'autorisation de vendre certains médicaments sans ordonnance en ligne. Sur les autres sites illicites, "près des deux tiers des médicaments (…) sont des contrefaçons", estime Alain Delgutte, président de la section A (titulaires d'officines) du Conseil de l'ordre, cité par le Parisien-Aujourd'hui en France daté de mercredi.

Par conséquent, méfiez-vous des sites qui affichent des prix très bas et de ceux qui proposent des médicaments vendus sous ordonnance. De manière générale, mieux vaut effectuer ses recherches à partir de  la liste publiée sur le site de l'Ordre des pharmaciens plutôt que de surfer au hasard sur Internet.