Pénurie de beurre : les croissants risquent de coûter plus cher

  • A
  • A
Pénurie de beurre : les croissants risquent de coûter plus cher
Si l'appel de la Fédération est entendu, les croissants pourraient coûter plus cher.@ LOUAI BESHARA / AFP
Partagez sur :

Face à l'augmentation du prix du beurre, la Fédération des entreprises de boulangeries demande aux acteurs de la filière d'acheter les viennoiseries plus cher.

C'est une nouvelle dont les gourmands se passeraient bien. La Fédération des entreprises de boulangeries s'inquiète de l'augmentation du prix du beurre et parle d'une "crise majeure" qui affecte le secteur, et qui à terme pourrait bien toucher les consommateurs aussi, rapporte BFMTV lundi. Le prix du beurre, qui coûtait moins de 3 euros le kilo pour les professionnels il y a un an, s'élève désormais à 5,37 euros le kilo.

Flambée des prix avec la pénurie de lait. "Ces niveaux de prix sont tout à fait inédits. Le prix du beurre certes volatile n’avait jamais atteint de tels sommets", précise la fédération dans un communiqué début juin. Cette flambée des prix s'explique en partie par la pénurie de lait, conséquence de la forte demande notamment des pays asiatiques, explique BFMTV. Résultats : la plaquette de beurre en magasins a augmenté de quelques centimes, et les croissants - composés de 25% de beurre - pourraient aussi à terme subir les répercussions financières de cette pénurie.

Acheter les viennoiseries plus cher. La Fédération des entreprises de boulangeries appelle ainsi les industries laitières à "mettre en fabrication davantage de beurre", pour éviter la pénurie. Elle demande également aux acteurs de la filière et ceux de la grande distribution et de la restauration d'acheter les viennoiseries plus cher, pour que les producteurs ne soient pas pénalisés par cette hausse des prix de matière première. Ainsi, prévient encore la Fédération, "les prix au consommateur des croissants, tartes, brioches... vont devoir augmenter sensiblement et très rapidement".