Pénibilité : les entreprises mises à contribution ?

  • A
  • A
Pénibilité : les entreprises mises à contribution ?
@ REUTERS
Partagez sur :

D'après Les Echos, le gouvernement songe à créer un système de cumul de points financé en partie par les employeurs.

Les employeurs pourraient être mis à contribution pour financer une prise en compte de la "pénibilité" du travail dans les pensions de retraites. D'après un article mis en ligne dimanche sur le site du journal Les Echos, le gouvernement songe à créer des "comptes pénibilités" sur lesquels les salariés cumuleraient des points en fonction des mois d'exposition à certains facteurs de pénibilité : "travail de nuit, produits cancérigènes, port de charges lourdes, travail en trois-huit, gestes répétés...", liste le site.

Les salariés pourront cumuler des points qui leur permettront ensuite "'d’acheter' des trimestres de retraite, de bénéficier de formations requalifiantes ou encore d’avoir un salaire bonifié en cas de fin de carrière à temps partiel".

Qui financera ? Selon un schéma actuellement à l'étude et cité par le journal, tous les employeurs en France paieront une nouvelle cotisation. De plus, une "surcotisation" sera imposée aux entreprises dont les salariés sont exposés à une forme de pénibilité. L'Etat devrait aussi participer au financement de ce nouveau dispositif dont le coût est évalué à 2 milliards d'euros par an.

Promise par François Hollande pour garantir la pérennité du système français par répartition, la réforme des retraites devrait déboucher sur un allongement de la durée de cotisation et une hausse de la Contribution sociale généralisée (CSG) ou de la TVA pour boucler son financement.  La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, doit présenter son projet de loi en conseil des ministres le 18 septembre.