Pas de stress à Technologia

  • A
  • A
Pas de stress à Technologia
@ MAXPPP
Partagez sur :

En plus de France Télécom, ce cabinet a emporté les plus gros marchés de l'année 2009.

Le questionnaire envoyé aux 120.000 salariés de France Télécom et l'audit à la Société Générale après l'affaire Kerviel : c'est Technologia. Ce cabinet fait partie des leaders de l'expertise sur les risques au travail. Outre ces deux clients, il s'est distingué en remportant le dossier sur le Technocentre Renault, en travaillant pour l'Assemblée nationale ou La Poste. La liste des ses références est impressionnante.

Jean-Claude Delgenes est à la tête de Technologia depuis sa création en 1989. Quand il s'est lancé, il y avait peu de cabinet sur la place et n'imaginait pas alors qu'un boulevard s'ouvrait devant lui. Economiste passé par le ministère du Travail, il a su se faire un carnet d'adresses. Et est passé maître dans le consensus. Il plaît autant aux patrons qu'aux syndicats. Son secret? "Faire de la technique et pas d'idéologie". "Notre méthodologie est de donner la parole aux salariés pour qu'ils puissent donner leur ressenti", explique Jean-Claude Delgenes. "Cela suppose qu'ils aient confiance dans le cabinet", ajoute-t-il.

Une demande soutenue

Technologia ne fait pas que dans le stress. En plus de la problématique des risques psychosociaux, il travaille sur les questions de santé au travail, d'ergonomie, d'organisation du travail et les risques chimiques et toxicologiques. Mais en ce moment, c’est la demande de missions liées au stress au travail qui "est de plus en plus soutenue".

De gros dossiers attendent encore Technologia. "On espère remporter deux ou trois marchés dans les prochaines semaines". Ce ne sont pas les missions qui rapporteront le plus de chiffres d'affaires cette fois mais des marchés "stratégiques et honorifiques". Jean-Claude Delgenes estime que la France a beaucoup de retard sur ses voisins, notamment dans le service public, "dont on parle peu". Voilà une nouvelle voie à explorer pour le marché du stress.