Pas de pont en 2016, "une année patron" pour Sophie de Menthon

  • A
  • A
Partagez sur :

Présidente du mouvement patronal ETHIC, Sophie de Menthon était l'invitée lundi du "Grand Direct de l'Actu".

Cette année, les 1er et 8 mai, le 25 décembre et le 1er janvier tomberont un dimanche. Pour Sophie de Menthon, présidente du mouvement patronal ETHIC, la quasi-absence de pont en 2016 est une bonne nouvelle. 

"Ça s'appelle une année patron". Avec 253 jours ouvrés, l'année 2016 se caractérise par une très faible proportion de ponts. "Une année où les jours fériés tombent un dimanche, ça s'appelle une année patron", a résumé Sophie de Menthon sur Europe 1. Selon l'INSEE, cela devrait simuler l'économie et générer environ 0,11 point de croissance en plus. "J'ai peur que ce soit une bonne nouvelle", a-t-elle continué. "En France, on aime les RTT, on aime récupérer. Mais on ne peut pas indéfiniment rogner son temps de travail". 

"La croissance n'est pas au rendez-vous". "Arrêtons de voir les choses à l'envers", insiste Sophie de Menthon, tout en appelant à un changement d'état d'esprit et de comportement des travailleurs. "Il y a des gens qui sont fatigués, qui exercent un travail difficile, des gens qui travaillent énormément : qu'ils ne se sentent pas stigmatisés", a-t-elle reconnu. "Mais on travaille moins que les autres pays et c'est embêtant", poursuit celle qui appelle à davantage s'impliquer en ne rechignant pas "à faire à la place du collègue", ou en "restant une demi-heure de plus".