Il n'y avait pas lundi soir d'"offre de reprise ferme et définitive" du site Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime), mais des repreneurs potentiels travaillaient encore mardi à trouver une solution, a affirmé une source proche du dossier.

>> A lire aussi : Petroplus : l’État pourrait faire un geste

Lundi soir, au moment où se tenait une réunion entre l'intersyndicale et des conseillers du Premier ministre, et à moins de vingt-quatre heures de l'expiration du délai fixé par la justice pour le dépôt des dossiers de reprise, il n'y avait "pas d'offre de reprise ferme et définitive", comprenant un plan de financement satisfaisant, selon cette source, qui a précisé toutefois que des repreneurs allaient travailler toute la journée.