Panama papers : Attac bloque une agence Société Générale pour dénoncer l'évasion fiscale

  • A
  • A
Panama papers : Attac bloque une agence Société Générale pour dénoncer l'évasion fiscale
@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

La Société Générale a été épinglée dans l'affaire des "Panama papers" par le journal Le Monde, pour avoir ouvert 979 sociétés offshore.

Une trentaine de militants d'Attac ont bloqué jeudi l'accès d'une agence de la Société Générale, près du métro Bourse à Paris, pour dénoncer "l'organisation industrielle de l'évasion fiscale" par cette banque, épinglée, comme d'autres, dans l'affaire des "Panama papers".

"Banque bloquée pour cause d'évasion fiscale". Dès 8H30, les militants, portant des T-shirts au nom de leur ONG altermondialiste, ont fait irruption dans l'agence bancaire, dont ils ont bloqué l'entrée par un ruban rouge et blanc ainsi qu'une banderole déclarant: "les peuples se lèvent face à la finance", décliné en cinq langues. Ils ont scotché, sur le frontispice de l'établissement, des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: "banque bloquée pour cause d'évasion fiscale", "fraude fiscale, crime social" ou encore "protéger les lanceurs d'alerte c'est bien, stopper l'évasion fiscale c'est mieux".

"Interdire aux banques de travailler dans les paradis fiscaux". "La Société Générale fait partie du Top 5 des banques qui organisent de façon industrielle l'évasion fiscale, qui représente 60 à 80 milliards d'euros par an en moins dans le budget de la France. L'enjeu n'est plus d'obtenir ses engagements à cesser cette activité frauduleuse mais d'exiger du gouvernement français qu'il interdise aux banques de travailler dans les paradis fiscaux", a expliqué à la presse Thomas Coutrot, porte-parole d'Attac.