Orange tire à boulets rouges sur Free

  • A
  • A
Orange tire à boulets rouges sur Free
"Personne ne sort gagnant de ce show indigne qui a noyé les Français dans une désinformation que je regrette", juge Stéphane Richard.@ MaxPPP
Partagez sur :

Le patron de France Telecom, dénonce dans le JDD "le show indigne" de Xavier Niel.

Le patron d'Orange monte au créneau après l'arrivée tonitruante de Free sur le marché de la téléphonie mobile. Dans un entretien au Journal du Dimanche, Stéphane Richard indique que son entreprise ne s'alignera pas sur les prix de Free et ne mâche pas ses mots à l'égard de son nouveau concurrent.

"Personne ne sort gagnant de ce show indigne"

"Personne ne sort gagnant de ce show indigne qui a noyé les Français dans une désinformation que je regrette", tranche-t-il, en référence à la conférence de presse organisé par Xavier Niel, patron du nouvel opérateur, lors du lancement de Free Mobile.Xavier Niel avait dévoilé deux forfaits à prix choc, nettement inférieurs aux standards en vigueur en France, en proposant une offre tout illimité à 19,99 euros par mois et un forfait de base à deux euros par mois.

"Cela a provoqué dans nos boutiques une vague de comportements agressifs et d’incivilités", commente Stéphane Richard dans le JDD. Et le PDG de France Telecom d'ajouter : "je reproche surtout à Xavier Niel de laisser entendre que les télécoms sont une industrie sans valeur". "Le discours taclant les 'salopards qui se reversent des dividendes' me révolte, surtout lorsqu'il vient de la huitième fortune de France.

"Nous ne nous alignerons jamais sur les prix de Free"

Pour Stéphane Richard Richard, la qualité a un coût. "On peut toujours faire moins cher mais c'est souvent moins bien. Nous ne nous alignerons jamais sur les prix de Free car nous offrons la sécurité, la fiabilité, des innovations", souligne-t-il dans le JDD. Orange a toutefois riposté début janvier à l'offre de Free en annonçant la baisse des tarifs de sa gamme de forfaits "low cost" Sosh qui porte sur une petite partie de la base de l'opérateur.

L'arrivée de Free Mobile "va déplacer les équilibres, qui nous ont permis de créer des emplois, de baisser les prix", conclut le PDG d'Orange.