Optimisation fiscale : Fiat et Starbucks sommés par l'UE de rembourser 20 à 30 millions d'euros

  • A
  • A
Optimisation fiscale : Fiat et Starbucks sommés par l'UE de rembourser 20 à 30 millions d'euros
@ AFP
Partagez sur :

L'italien Fiat et l'américain Starbucks ont été sommés de rembourser entre 20 à 30 millions d'euros, le premier au Luxembourg, le second aux Pays-Bas, suite à des "avantages fiscaux illégaux", ont annoncé mercredi les autorités européennes.

L'italien Fiat et l'américain Starbucks ont été sommés de rembourser entre 20 à 30 millions d'euros, le premier au Luxembourg, le second aux Pays-Bas, suite à des "avantages fiscaux illégaux", ont annoncé mercredi les autorités européennes.

"Ces avantages sont illégaux". "La Commission européenne a décidé que le Luxembourg et les Pays-Bas ont accordé des avantages fiscaux sélectifs respectivement à Fiat Finance and Trade et à Starbucks. Ces avantages sont illégaux au regard des règles de l'UE en matière d'aides d'État", a indiqué la Commission, dans un communiqué.