N’attendez pas la rentrée pour négocier un prêt immobilier

  • A
  • A
Partagez sur :

Face à une nouvelle baisse des taux, les banques sont submergées de demandes de prêts immobilier. Pour la première fois, elles ont mis en place des équipes qui travaillent tout l’été.

Cette année, même au cœur de l'été, pas de pause dans le secteur de l'immobilier ! Selon les derniers chiffres de juillet, publiés par l'Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux d'intérêts des crédits immobiliers ont encore baissé à un niveau record : 1,55% en moyenne. Des taux avantageux qui attirent toujours autant de ménages.

Une bonne période pour les emprunteurs ? Les banques ont des objectifs très élevés pour l'année 2016 et ne peuvent se permettre de faire l'impasse sur le mois d'août. Contrairement à l'été dernier par exemple, où elles croulaient sous les demandes de renégociations et avaient même remontés légèrement les taux pour éviter d'avoir trop de nouveaux dossiers.

"Le mois d’août est habituellement un mois où les banques nous disent 'doucement' voire 'augmentez les taux pour dissuader les moins motivés'", atteste Maëlle Bernier, de meilleurtaux.com. "Cela veut dire qu’on est toujours dans une phase de conquête très agressive de la part des banques. C'est extrêmement positif pour les emprunteurs", souligne-t-elle.

Nos conseils. Évidemment, les dossiers ne seront peut-être pas traités aussi rapidement qu'en pleine période d'activité. Mais avis aux futurs acquéreurs : ne perdez pas de temps. À la rentrée, les conditions d'emprunt seront toujours aussi avantageuses et les promotions pourraient bien se multiplier. Les banques seront alors débordées et vous serez contraints de reporter votre projet immobilier.