Mozambique : Credit Suisse et BNP Paribas dans la ligne de mire des Etats-Unis

  • A
  • A
Mozambique : Credit Suisse et BNP Paribas dans la ligne de mire des Etats-Unis
La banque française a accordé des titres de créance aux investisseurs de l'entreprise publique du Mozambique qui a acheté des armes. @ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Trois banques, dont la BNP Paribas, sont dans la ligne de mire de la justice américaine au sujet d'un emprunt accordé au Mozambique qui a servi à acheter des armes.

Les Etats-Unis ont ouvert une enquête sur une transaction financière au Mozambique ayant servi à acheter des armes et impliquant trois grandes banques dont Credit Suisse et BNP Paribas, a indiqué jeudi à l'AFP une source proche du dossier. La SEC, le gendarme de la Bourse américain, s'intéresse à un emprunt obligataire de 850 millions de dollars (quelque 810 millions d'euros) arrangé en 2013 par Crédit Suisse et la banque russe VTB Group pour le compte d'une entreprise publique mozambicaine, a précisé la source sous couvert d'anonymat. BNP Paribas n'a pour sa part distribué que les titres de créance aux investisseurs pour la plupart des fonds d'investissements américains, a ajouté la source. 

Les 3 banques pas encore visées par l'enquête. Cet argent devait servir initialement à acheter 30 embarcations de pêche et de protection maritime, selon les informations fournies aux souscripteurs, mais il a été utilisé pour acheter des armes, a encore déclaré la source confirmant des informations du Wall Street Journal. Cette enquête, qui ne vise pas directement les trois établissements pour l'instant, est un nouveau rebondissement dans ce qui a été baptisé le scandale des dettes cachées secouant le Mozambique, un des pays les plus pauvres du monde, depuis quelques mois. Aucune demande d'informations n'a encore été adressée aux trois banques, selon une source proche du dossier.