Ministères au régime: 5 milliards à trouver

  • A
  • A
Ministères au régime: 5 milliards à trouver
@ REUTERS
Partagez sur :

Crise oblige, les ministères devront réaliser de nouvelles réductions budgétaires en 2014.

Comme annoncé mercredi par Europe 1, ce sont bien 5 milliards d'euros supplémentaires que les ministères devront économiser en 2014. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, l'a confirmé vendredi dans les lettres de cadrage budgétaire envoyées aux membres du gouvernement.
>> A lire aussi : Bercy doit montrer l'exemple

20.02 Ayrault UE budget 930620

© MAX PPP

• Priorité à la "maîtrise de la dépense". "Conformément à nos engagements, pour assurer cet équilibre sur l'ensemble de la législature, nous concentrons aujourd'hui notre action sur la maîtrise de la dépense. La lettre de cadrage est la traduction de cet effort pour l'Etat et les agences qui lui sont rattachées", a justifié Jean-Marc Ayrault. Et Matignon de réitérer son objectif d'un équilibre des comptes publics en 2017.

Pourquoi réaliser de nouvelles économies ? Évidemment parce que l'Etat continue de dépenser plus d'argent qu'il en encaisse mais aussi pour financer de nouvelles mesures du gouvernement. "Ces économies permettront de garantir le redressement des comptes publics tout en assurant le financement des mesures que nous avons décidées pour renforcer la compétitivité de notre économie, lutter contre le chômage et conforter la solidarité envers les plus démunis", a précisé Matignon.

Bercy, ministère de l'Economie
• Où trouver l'argent ? Selon le Premier ministre, cet effort portera "principalement sur les dépenses hors masse salariale, car nous avons pris l'engagement de stabiliser les effectifs de l'Etat". "Il ne sera pas assuré par des mesures uniformes, mais reposera sur la mise en oeuvre d'ambitieuses réformes structurelles sur les dépenses de chaque ministère et de ses agences", assure-t-il.
>> Austérité : les astuces des ministres

• La méthode choisie. "Des échanges auront lieu aux mois de mars et avril" entre chaque ministre et Bercy", précise le chef du gouvernement. C'est ensuite en juin que Jean-Marc Ayrault "fixera les crédits de chaque ministère pour 2014" dans une lettre-plafond", qui seront "présentés au Parlement dans le cadre du débat d'orientation des finances publiques".
>>