Michelin : "seules les grandes usines survivront"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'arrêt de la production de pneus poids lourds sur le site Michelin à Joué-lès-Tours, près de Tours, était un mal nécessaire pour sauver l'activité en France, a jugé Jean-Dominique Senard, PDG de Michelin invité sur Europe 1 mardi matin.  

"Nous comprenons parfaitement bien l'émotion qui est suscitée aujourd'hui à Tours. Je voudrais dire aux salaires de Tours que leur avenir professionnel est au cœur de nos préoccupations aujourd'hui", a-t-il tout d'abord assuré. Mais pourquoi arrêter cette production, qui supprimera plus de 700 postes, alors que le groupe a vu son bénéfice grimper de 25% l'année dernière ? "Il faut comprendre que dans 10, 15, 20 ans, seules les usines de grande taille – c'est vrai souvent dans l'industrie et particulièrement chez nous - pourront survivre économiquement", a répondu Jean-Dominique Senard. "Si cette usine ne grandissait pas, nous serions à risque d'avoir à arrêter pratiquement la production de l'ensemble de nos usines de poids lourds en France."

"On va créer à la Roche-sur-Yon une usine de pneumatiques poids lourds de classe mondiale", a-t-il poursuivi. "Cette usine qui va doubler de capacité sera capable de rivaliser avec les grandes usines chinoises qui nous menacent dans l'avenir".