Même Total connaît la crise

  • A
  • A
Même Total connaît la crise
@ Reuters
Partagez sur :

Le groupe pétrolier n’a réalisé "que" 7,8 milliards de bénéfice en 2009, son patron détaille ses projets.

44% de moins que l’année précédente. La plus grosse capitalisation boursière du CAC 40 a enregistré en 2009 un bénéfice net de 7,8 milliards d’euros, en net recul par rapport au record historique atteint en 2008 (13,9 milliards), en raison d’une baisse des cours du pétrole.

Total a annoncé un chiffre d'affaires annuel de à 131,327 milliards d'euros, en baisse de 27%. Une baisse qui suit la courbe du prix du baril de pétrole, qui a reculé de 30% en moyenne l’année dernière : le baril s’est négocié à 61,7 dollars en 2009, contre une moyenne de 97,3 dollars en 2008.

"C'est une baisse importante liée à notre environnement. Mais Total résiste bien vis-à-vis de ses grands concurrents", a déclaré le directeur général de l’entreprise, Christophe de Margerie.

La restructuration continue

"Il ne faut pas qu'une branche subventionne une autre. Nous avons la chance de bien résister dans une période de crise. Aussi il faut anticiper et préparer le futur", a déclaré le patron de Total.

"Il faut pouvoir s’adapter", rappelle Christophe de Margerie, qui sera l’invité CAC 40 de Luc Evrard, samedi matin :

L'activité de raffinage a été particulièrement touchée en 2009, avec un résultat opérationnel en chute de 63% sur 2009, en raison de l'effondrement des marges.

Confronté à un conflit social suite à sa décision de réduire ses capacités de raffinage, et donc de fermer plusieurs sites, Total confirme sa volonté de poursuivre la restructuration de l’entreprise. La raffinerie de Dunkerque devrait donc bien être reconvertie, Total ayant les moyens d’accompagner ses salariés et d’investir dans une nouvelle structure industrielle.

Dividende inchangée et cessions programmées

Le dividende par titre reste inchangé par rapport à l’année 2009, avec 2,28 euros par action versés aux actionnaires. Bien qu’en baisse, les bénéfices confortables et le montant inchangé des dividendes ont rassuré les marchés, l’action gagnait presque 2% à la mi-journée à la Bourse de Paris.