Marseille : Ryanair décolle définitivement

  • A
  • A
Marseille : Ryanair décolle définitivement
Sur le plan économique, l'impact du départ de Ryanair pourrait être lourd.@ MAX PPP
Partagez sur :

La base française de la compagnie est fermée à compter de mardi. 200 emplois directs sont visés.

Sans surprise, la compagnie aérienne Ryanair ferme mardi sa plate-forme de Marseille-Marignane. Une décision prise en raison "de l'ouverture d'une procédure judiciaire" contre la compagnie irlandaise "low-cost".

13 lignes supprimées

Les quatre avions Ryanair qui jusqu'ici opéraient depuis Marseille viendront désormais sur d'autres bases. La compagnie supprime aussi 13 de ses 23 lignes au départ de Marseille, dont ses cinq destinations françaises (Beauvais, Lille, Nantes, Brest, Tours) et huit sur l'étranger (Venise, Palerme, Eindhoven, toutes ses lignes marocaines sauf Fès).

Les 200 postes de pilotes et personnels navigants basés à Marseille, actuellement rémunérés dans le cadre de contrats de droits irlandais et non français, ont été mutés en Italie, en Espagne ou en Lituanie.

Les acteurs locaux s'inquiètent

Ryanair a décidé de quitter la cité phocéenne après avoir été mise en examen, le 27 septembre, à Aix-en-Provence pour "travail dissimulé", "prêt illicite de main d'oeuvre", "emploi illicite" de personnel navigant, "entrave au fonctionnement du comité d'entreprise, aux fonctions de délégué du personnel ainsi qu'à l'exercice du droit syndical et au fonctionnement du CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail)". Or, la compagnie conteste le décret du 21 novembre 2006 soumettant les personnels navigants des compagnies étrangères installées en France au droit français.

En attendant la décision de justice, les acteurs économiques locaux anticipent déjà un impact sur l'économie touristique, les commerces, les entreprises sous-traitantes, Ryanair représentant 550 millions d'euros de retombées économiques, selon Maurice Wolff, vice-président de l'Union pour les entreprises des Bouches-du-Rhône.