Marché automobile : la panne s'aggrave

  • A
  • A
Marché automobile : la panne s'aggrave
La chute des immatriculations de voitures neuves s'est accentuée en France en mars, à 16,4% en données brutes, selon les données publiées mardi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). A nombre de jours ouvrables comparable, le recul atteint 12,5%, avec 165.244 voitures immatriculées, selon un communiqué.@ MAXPPP
Partagez sur :

LE CHIFFRE - Les immatriculations ont chuté pour le 16e mois consécutif. PSA souffre particulièrement.

Les chiffres noirs. En perte de vitesse constante depuis 16 mois, les ventes de voitures ont encore chuté en mars. Les immatriculations de voitures neuves ont baissé de plus de 16% en donnée brutes, c'est-à-dire part rapport à mars dernier, et de 12% en données corrigées (en se basant sur le même nombre de jours ouvrables que le mois de février), à 165.244 unités. "L'attentisme reste terrible chez les particuliers, tous segments confondus", s'est inquiété François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles  (CCFA).

>> À lire : pourquoi les ventes automobiles dévissent

PSA continue de s'effondrer. En mars 2012, les immatriculations de PSA Peugeot Citroën, qui a enregistré l'année dernière la plus grosse perte de son histoire, ont chuté de 23,6% en données brutes, avec un plongeon de 28,6% pour la marque Citroën. Les immatriculations du groupe Renault n'ont baissé pour leur part que de 8,3%, grâce notamment à la marque low cost Dacia, dont les immatriculations ont progressé de 29,3%. Le groupe Volkswagen a vu quant à lui ses immatriculations reculer de 19% le mois dernier.

>> À lire : une auto avec votre épargne salariale ?

Une touche d'espoir. "Plusieurs nouveaux modèles sont en train de monter en puissance, l'épargne salariale va pouvoir être débloquée et contribuer ainsi à l'acquisition d'une voiture, on pourrait donc avoir une amélioration en termes d'immatriculations à partir du 2e trimestre", a  tout de même déclaré François Roudier, optimiste.

>> À lire : Peugeot, Citroën, DS… PSA réinvente ses marques