Ma Tante ne connaît pas la crise

  • A
  • A
Ma Tante ne connaît pas la crise
550 personnes viennent quotidiennement prêter des objets sur gage au Crédit Municipal de Paris.
Partagez sur :

REPORTAGE - L'ancien Mont de Piété détient actuellement en dépôt plus d'un million d'objets.

Tous les jours, 550 personnes viennent au Crédit Municipal de Paris, plus communément surnommé "ma Tante". Ils sont 20 % de plus que l'an dernier. Pour Nacera, le rituel est chaque fois le même. Dès qu’il y a un trou dans son budget, elle se sépare quelques mois d'un de ses objets précieux comme le service d'assiettes en porcelaine, hérité de sa grand-mère et mis au clou pour quelques centaines d'euros pour financer les études du petit dernier.

Pour Nacera, le Crédit municipal de France représente depuis quinze ans une véritable bouée de sauvetage. Elle y retourne de plus en plus souvent. "Dans l’année, je passe quatre ou cinq fois" souligne-t-elle au micro d'Europe 1. "Avant, c’était moins. Mais depuis trois ans, c’est un peu dur", commente-t-elle.

Les clients 20% plus nombreux que l’an dernier

 Ici, il y a les habitués mais aussi beaucoup de nouveaux. Au chômage, Lydia n’a personne pour lui venir en aide mais doit toujours payer ses factures. "Je n’ai pas pu faire d’emprunts à la banque parce que je n’ai pas de fiches de paye", explique la jeune fille au micro d’Europe 1. "Ici c’est une espèce de banque, mais plus directe", ajoute-t-elle.

"C’est surtout moins cher", insiste Bernard Candiard, le directeur de l’institution. Car les intérêts s’élèvent à moins de 1% au Crédit Municipal de Paris. Dans une banque classique, si le prêt est accepté, il peut parfois atteindre un niveau vingt fois supérieur. "Les clients qui viennent chez nous sont satisfaits d’échapper à des types de crédit qui sont des crédits poison", se réjouit Bernard Candiard.

En 2011, le montant des prêts accordés "a augmenté de 53%, passant en un an de 50 millions à plus de 76 millions d'euros; et le nombre de ces prêts s'est accru de 24%", détaille l'établissement public relevant de la Ville de Paris, fondé en 1777

Un million d’objets déposés

L'ancien Mont de Piété "détient actuellement en dépôt plus d'un million d'objets, d'une valeur estimée de plus de 215 millions d'euros". 90% des objets déposés sont des bijoux et 10% sont des objets divers tels que de l’argenterie, des tableaux, des sculptures, des timbres, des livres, des instruments de musique ou des fourrures.

La gamme d'objets pouvant être déposés s'est aussi adaptée aux tendances : il y a eu en 2008 le vin, en 2009 les vêtements vintage, en 2010 la photographie d'art et depuis le 1er avril les bandes dessinées de collection.  82% des clients sont des femmes et neuf clients sur dix récupèrent les objets qu'ils ont déposés, même si la durée moyenne des dépôts dépasse deux ans..

Et, avec ce succès du prêt sur gage, le Crédit Municipal de France doit s’organiser. Car, si les clients récupèrent leurs objets neuf fois sur dix, ceux-ci sont de plus en plus nombreux à s’entasser dans les locaux du Credit Municipal de France. Mardi, il y avait une réunion pour mettre de l'ordre dans les sous sols avec un objectif : libérer de l'espace pour entreposer les nouveaux objets mis au clou.