Louis Gallois à la tête du conseil de surveillance de PSA

  • A
  • A
Louis Gallois à la tête du conseil de surveillance de PSA
Louis Gallois a été choisi comme nouveau président du conseil de surveillance de PSA.@ I TELE
Partagez sur :

La décision de choisir l'ex-dirigeant d'EADS fait suite à l'arrivée de deux nouveaux actionnaires: Dongfeng, et l’État.

Nouvelle tête. Le conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën, réuni mardi, a choisi Louis Gallois pour devenir son nouveau président, a indiqué une source proche du dossier. Cette décision a été prise "à l'unanimité", selon cette source. Elle est la conséquence du tournant historique que s'apprête à vivre le constructeur automobile français avec l'arrivée de deux nouveaux actionnaires, l'Etat et le constructeur chinois Dongfeng, aux côtés de la famille Peugeot.

En fonction le 30 avril. Louis Gallois prendra ses fonctions à l'issue de l'assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 30 avril, toujours selon cette source. Il remplacera Thierry Peugeot, qui occupe ce poste depuis 2002 et dont le mandat courrait normalement jusqu'en 2016. Il était en concurrence avec Gérard Hauser, ancien PDG du fabricant français de câbles Nexans, dont la candidature était appuyée par Robert Peugeot. Mais Louis Gallois a bénéficié du soutien de l'Etat français et sa candidature a fini par rallier tous les votes.

Moins de siège pour les Peugeot. Le nombre d'administrateurs passera de 15 à 14. La famille, qui comptait jusqu'à présent quatre sièges, n'en aura plus que deux et ce sont Thierry et son cousin Robert qui seront chargés de représenter ses intérêts. Un autre Peugeot, Jean-Philippe, qui siégeait au conseil, deviendra censeur auprès du conseil, toujours selon la même source.

Dongfeng aura deux représentants, tout comme l'Etat français. Trois administrateurs indépendants, Thierry Pilenko, Jean-Paul Parayre et Jean-Louis Silvant, quitteront leurs fonctions, a précisé cette source. Le conseil gardera deux administrateurs représentants des salariés.

Tavares comme prévu. L'ex-numéro de Renault, Carlos Tavares, prendra comme prévu la tête du directoire de PSA au 31 mars. L'actuel patron, Philippe Varin, devrait rester au sein du groupe jusqu'à l'été afin d'accompagner l'arrivée des représentants de l'Etat et de Dongfeng.

sur le même sujet, sujet,

Le "nouveau" PSA est-il synonyme d’emploi ?

ZOOM - PSA, un lion à trois têtes

EMPLOI - PSA va bien réduire la voilure à Poissy

MERCATO - Carlos Tavares, la bonne affaire de PSA

EN IMAGES - Du beau monde au salon de Detroit