Logements neufs : les mises en chantier en baisse de 6% de février à avril

  • A
  • A
Logements neufs : les mises en chantier en baisse de 6% de février à avril
Au cours de ces trois mois, les mises en chantier se sont élevées à 97.300 unités. Image d'illustration.@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Par rapport à 2017, les mises en chantier de logements neufs ont reculé de 6% sur la période février-avril.

Les mises en chantier de logements neufs ont reculé de 6% de février à avril, comparé aux trois mêmes mois de 2017, tandis que le nombre de permis de construire baissait de 1,9%, a annoncé mardi le ministère de la Cohésion des territoires. Au cours de ces trois mois, les mises en chantier se sont élevées à 97.300 unités, tandis que le nombre de permis de construire délivrés sur la même période s'est établi à 114.700, précise le ministère dans un communiqué.

Le logement collectif, le plus affecté. Les mises en chantier ont particulièrement reculé dans le logement collectif (-9,1%) mais aussi dans le logement individuel groupé (lotissement, -4,1%). Pour les permis de construire, c'est le logement individuel non groupé qui a nettement baissé (-9,9%) alors que le logement collectif a augmenté de 6,6%.

Hausse des mises en chantier sur une année. Sur les douze mois écoulés à fin avril, les mises en chantier de logements neufs et les permis de construire ont en revanche respectivement augmenté de 7,1% à 422.900 unités et de 3,2% à 495.100 unités, comparé aux douze mois précédents. Par type de logement, les mises en chantier ont bondi tant dans le collectif (+8,4%) que dans l'individuel non groupé (+7,8%), toujours de mai 2017 à avril 2018.

Et le délai moyen d'ouverture de chantier ? Enfin, s'agissant du délai moyen d'ouverture de chantier pour les logements individuels il s'est établi à 5,1 mois, proche de sa moyenne de longue période (5,3 mois d'avril 2009 à avril 2018). Pour les logements collectifs il est resté dans sa moyenne de longue période, à 11,2 mois.