L'inflation a été de 0,2% en moyenne sur l'ensemble de 2016

  • A
  • A
L'inflation a été de 0,2% en moyenne sur l'ensemble de 2016
Les prix les plus impactés sont ceux de l'énergie et des produits manufacturés@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Après avoir été nulle en 2015, l'inflation redémarre légèrement. 

L'inflation a été de 0,2% en moyenne sur l'ensemble de 2016, redémarrant légèrement après avoir été nulle en 2015, a annoncé jeudi l'Insee.

"Les prix des produits alimentaires accélèrent à peine". "L'année 2016 est marquée par un recul moins prononcé des prix de l'énergie et, dans une moindre mesure, des produits manufacturés", explique l'institut statistique dans un communiqué. "Par ailleurs, les prix des produits alimentaires accélèrent à peine" tandis que ceux des services et du tabac ont ralenti, ajoute-t-il.

Une estimation conforme. Ce taux d'inflation moyen, qui est conforme aux attentes du gouvernement, qui tablait sur une inflation à +0,2%, revient à comparer les prix sur l'ensemble de l'année 2016 (de janvier à décembre) par rapport à l'ensemble de l'année 2015. Il est distinct du taux d'inflation en décembre sur un an, qui est ressorti à +0,6% selon l'estimation définitive de l'Insee publiée plus tôt jeudi, qui consiste à comparer les prix en décembre dernier par rapport à ceux constatés en décembre 2015.

Un timide recul des prix. Hors tabac, les prix à la consommation ont aussi augmenté en moyenne de 0,2% en 2016, après avoir aussi été stables l'année précédente. Dans le détail, les prix de l'énergie ont continué de baisser en 2016, quoique à un rythme moins fort qu'un an auparavant : ils ont reculé de 2,8% après -4,7% en 2015, la baisse ayant été atténuée en fin d'année avec la remontée des cours du Brent.

Les prix des produits manufacturés ont aussi reculé de façon moins importante qu'un an auparavant (-0,5% après -0,9%). Les prix des produits alimentaires ont pour leur part augmenté, mais à peine plus qu'en 2015 : +0,6% après +0,5%. Les prix des services ont de leur côté continué à augmenter, de 1% après une hausse de 1,3% l'année précédente, surtout tirés par les prix des services de communication.