L'État cède 4,1% du capital d'Engie pour environ 1,4 milliard d'euros

  • A
  • A
L'État cède 4,1% du capital d'Engie pour environ 1,4 milliard d'euros
L'État avait déjà cédé 4,1% du capitale d'Engie en janvier.@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

L'État français a annoncé mardi avoir engagé la cession de 99,9 millions d'actions du groupe énergétique Engie, représentant 4,1% de son capital.

L'Agence des participations de l'État (APE) a annoncé mardi la cession de 4,1% du capital d'Engie via un placement accéléré auprès d'investisseurs institutionnels. Au terme de cession qui représente, sur la base du cours de clôture d'Engie mardi soir, près de 1,4 milliard d'euros, l'État restera l'actionnaire majoritaire du producteur et fournisseur français de gaz et d'électricité.

Actionnaire majoritaire. "Il détiendra, dans le délai prévu par la loi (...) visant à reconquérir l'économie réelle, plus du tiers des droits de vote", a précisé l'APE dans un communiqué. L'État français, qui avait déjà cédé 4,1% du capital du groupe français en début d'année, en détenait 28,65% avant cette nouvelle cession. L'État a fait part de son intention de céder un portefeuille de participations afin d'alimenter un fonds de 10 milliards d'euros dédié aux investissements dans les technologies innovantes.