Les ventes de voitures plongent à nouveau

  • A
  • A
Les ventes de voitures plongent à nouveau
Après une légère embellie en juillet, les ventes de voitures neuves plongent en août.@ MaxPPP
Partagez sur :

LE CHIFFRE - Les immatriculations de PSA reculent fortement tandis que celles de Renault se maintiennent.

L'accalmie fut de courte durée. Après une petite hausse en juillet, la première en deux ans, les immatriculations de voitures neuves en France sont reparties à la baisse en août. Elles ont plongé de 10,9% en données brutes à 85.565 voitures vendues, selon des chiffres publiés lundi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). La pire "Le mois d'août est traditionnellement faible", a commenté un porte-parole du CCFA, avant d'admettre néanmoins que "celui-ci est vraiment bas", puisqu'il s'agit du pire mois d'août depuis 1997.

Le mois d'août ayant compté un jour ouvrable de plus que juillet, la baisse ressort à 6,7% en données corrigées des jours ouvrables.

Renault dans le vert. Tous les constructeurs ne sont cependant pas dans le rouge. Si les ventes de Peugeot et de Citroën ont toutes deux dégringolé de plus de 17%, celles de la marque Renault a, elle, grignoté 1,7%, et même 4,6% hors Dacia, la marque low-cost du constructeur français qui tiré jusqu'à présent ses ventes. Renault bénéficie des bonnes ventes de ses deux lancements stratégiques : la Clio 4, un best-seller, et la Capture, un 4x4 de ville qui appartient au seul marché qui progresse actuellement : les petits modèles avec une vraie personnalité.

L'Américain General Motors et de l'Italien Fiat tirent également leur épingle du jeu, avec des hausses respectives de 15,9% et 9,9%. A l'inverse, l'Allemand Mercedes chute de 37,8%, affecté par le blocage de ses immatriculations à cause d'un liquide de climatisation jugé polluant. Le Conseil d'Etat a toutefois ordonné la semaine dernière la réimmatriculation des véhicules. L'Américain Ford recule également de 19,2 et le Japonais Nissan de 18,7%.

2013 mieux que 2012 ? Sur huit mois, la chute des immatriculations sur le marché français atteint 9,8% en données brutes et 8,7% à nombre de jours ouvrables comparables, ce qui fait dire au porte-parole du CCFA que la baisse peut être contenue à -8% cette année, après -14% en 2012. "Il ne faudrait pas qu'il y ait une forte baisse en septembre ou en octobre", où les ventes sont généralement importantes, avec les journées portes ouvertes organisées dans les concessions, a-t-il toutefois averti. Le marché devrait toutefois rester très morose, 3% seulement des Français ayant l'intention de renouveler leur véhicule.