Les terminaux pétroliers encore bloqués

  • A
  • A
Les terminaux pétroliers encore bloqués
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les agents du port de Marseille ont reconduit lundi la grève qui paralyse les terminaux pétroliers.

Les terminaux pétroliers de Marseille restent bloqués mardi, pour le neuvième jour d'affilée. Les agents du port, réunis lundi après-midi en assemblée générale, ont reconduit la grève qui paralyse les terminaux pétroliers de Lavera et Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône. L'action pourrait s'étendre aux salariés des raffineries de l'étang de Berre. Au coeur du mécontentement : la création d'une filiale pour gérer les terminaux pétroliers qui permettent l'approvisionnement par oléoduc de six des douze raffineries françaises.

6 raffineries sur 12 en manque de pétrole

Une quarantaine de navires sont en attente au large de Marseille. Le mouvement affecte principalement l'approvisionnement en gasoil de la Corse, où très peu de stations-service de l'île, notamment dans les villes principales, disposaient encore de ce carburant. Mais l'Ile de beauté devrait être réalimentée mercredi grâce à un pétrolier dépêché spécialement en Sardaigne. Sur le continent, six des douze raffineries françaises ne sont plus approvisionnées.

Le mouvement pourrait se durcir. Les syndicats de l'industrie pétrochimique pourraient rejoindre le mouvement contre la réforme des retraites. La décision doit être prise dans la journée de mardi.

Le reste de l'activité du premier port français a, en revanche, repris normalement mardi matin. Il était paralysé depuis vendredi par un mouvement de grève.