Les sociétés coopératives emploient près de 58.000 personnes

  • A
  • A
Les sociétés coopératives emploient près de 58.000 personnes
@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Selon un bilan annuel de leur fédération, les 3.177 sociétés coopératives françaises employaient à la fin 2017 57.700 personnes, soit une hausse de 5% du nombre de ces entreprises et une progression de 7,6% des effectifs par rapport à fin 2016.

Les 3.177 sociétés coopératives que comptait l'Hexagone fin 2017 employaient 57.700 personnes, soit une hausse de 5% du nombre de ces entreprises et une progression de 7,6% des effectifs par rapport à fin 2016, selon un bilan annuel de leur confédération publié lundi.

"Près de 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires". Le chiffre d'affaires de l'ensemble de ces entreprises a "atteint près de 5 milliards d'euros" en 2017 (+6,4%). Il a été réalisé par 2.366 Scop (société coopérative de production), 741 Scic (société coopérative d'intérêt collectif) et 70 "autres" sociétés coopératives, précise dans un communiqué la Confédération générale des sociétés coopératives. L'an dernier, "300 sociétés coopératives ont vu le jour" et "plus de 4.000 emplois supplémentaires" ont été créés, souligne-t-elle. Premières en nombre, les Scop sont logiquement les premiers employeurs avec 50.650 emplois au total fin 2017, tandis que les Scic en comptaient 6.860 et les autres coopératives 190.

Les services, première activité dans la créations nette d'emplois. Parmi les sociétés créées l'an dernier, 156 étaient des Scop et 134 des Scic. "Les créations ex nihilo représentent près de 200 de ces nouvelles coopératives", indique la confédération, tandis que 55 sont issues de la transmission d'une entreprise saine, 31 sont nées de la transformation d'une association ou d'un autre type de coopérative et 19 ont été constituées en reprenant une entreprise en difficulté. Par type d'activité, ce sont les services qui ont généré le plus de créations nettes d'emplois, avec 3.400 emplois supplémentaires. Et 40% des effectifs de l'ensemble des sociétés coopératives se retrouvent dans des entreprises de services, devant la construction (20%), l'industrie (16%) et le pôle éducation-santé-action sociale (11%).

Les Scop redistribuent en moyenne 40% des bénéfices aux salariés. Modèle original remontant aux coopératives ouvrières du 19ème siècle, les Scop appartiennent à leurs salariés, qui sont associés et majoritaires : ils possèdent au moins 51% du capital de l'entreprise et 65% des droits de vote. Les Scop privilégient la recherche d'une rentabilité sur le long terme. En moyenne, elles redistribuent plus de 40% des bénéfices aux salariés. Créées en 2001, les Scic appartiennent aussi à leurs salariés mais leur capital doit également être détenu par les bénéficiaires de l'activité de la coopérative (clients, usagers...). Une autre catégorie d'associés (collectivités publiques, bénévoles...) peut s'ajouter. Chaque associé de Scop ou de Scic dispose d'une voix lors des assemblées générales, quel que soit le montant du capital qu'il possède.