Les premières pertes de Toyota depuis 72 ans

  • A
  • A
Les premières pertes de Toyota depuis 72 ans
Partagez sur :

Effondrement des marchés et flamblée vertigineuse du yen font plonger Toyota dans la crise : le premier constructeur automobile mondial a annoncé vendredi la toute première perte de son histoire.

C'est une première depuis 1941, date à laquelle Toyota avait publié pour la première fois ses résultats : le constructeur japonais a annoncé vendredi un résultat d'exploitation dans le rouge.

Le premier constructeur automobile mondial a subi, entre avril 2008 et mars 2009, une perte nette de 436,9 milliards de yens (3,3 milliards d'euros) et une perte d'exploitation de 461,1 milliards de yens (3,5 milliards d'euros). Son chiffre d'affaires a plongé de 21,9% sur un an à 20.529,6 milliards (155 milliards d'euros).

Cette contre-performance tranche avec le bénéfice net record réalisé en 2007-2008. Elle s'avère nettement pire que la perte nette de 350 milliards et le déficit d'exploitation de 450 milliards que pronostiquait le groupe.

Raisons avancées par le groupe : "la détérioration significative des ventes de véhicules, particulièrement aux Etats-Unis et en Europe", mais également "la rapide appréciation du yen face au dollar américain et à l'euro". Selon le groupe, ces difficultés vont se poursuivre durant l'exercice 2009-2010, entamé le 1er avril, malgré l'annonce de milliers de suppressions d'emplois temporaires, de coupures de production et le gel d'investissements.