Les marchés rebondissent

  • A
  • A
Les marchés rebondissent
@ REUTERS
Partagez sur :

New York a clôturé sur un impressionnant rebond mardi. Le CAC 40 a pris 1,63%.

Au lendemain d'un lundi noir, et ce malgré les déclarations du président américain Barack Obama, la journée de mardi a été particulièrement chaotique même si elle s'est achevée sur une note positive. Mardi matin, elle a débuté par une débâcle sur les places asiatiques. L'espoir est ensuite venu de Wall Street mardi après-midi qui a ouvert en hausse avant d'hésiter pour finir sur un joli rebond, après le communiqué de la Banque centrale américaine. Quelques heures plus tôt, les bourses européennes avaient, pour la plupart, fini dans le vert, après des fluctuations en matinée.

La Bourse de New York rebondit

La Bourse de New York a clôturé sur un impressionnant rebond mardi, après ses lourdes pertes de la veille, à la suite des commentaires de la Banque centrale américaine : le Dow Jones a gagné 3,89% et le Nasdaq 5,27%. Selon des chiffres provisoires, le Dow Jones Industrial Average a grimpé de 419,97 points à 11.229,82 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 124,30 points à 2.481,99 points. Wall Sreet s'était ressaisie dès l'ouverture mardi, après sa lourde chute de la veille mais avait oscillé jusqu'à la clôture.

La publication du communiqué de la Banque centrale américaine, la Fed, a déclenché une série de revirements, le Dow Jones abandonnant dans les minutes qui ont suivi jusqu'à plus de 1%, avant de décoller de façon spectaculaire. L'institution a annoncé qu'elle allait garder son taux d'intérêt directeur près de zéro "au moins jusque mi-2013" et qu'elle envisageait de nouvelles mesures de relance pour aider l'économie. C'est la première fois que la Fed prend un engagement aussi précis dans le temps.

Dans la foulée, suivant la tendance générale, la Bourse de Sao Paulo, première place financière d'Amérique latine, a fortement rebondi avec une hausse de 5% à la clôture au lendemain d'une dégringolade de 8%.

Les Bourses européennes se ressaisissent

Les Bourses européennes avaient aussi retrouvé le vert en fin d'après-midi mardi après une journée marquée par de fortes variations, notamment un plongeon en milieu de matinée.

La Bourse de Paris a ainsi rebondi à la clôture, une première après onze séances de baisse, dans un climat de tension extrême. Le CAC 40 a pris 1,63%, soit 51 points, à 3.176,19 points, dans un volume d'échanges de 7,762 milliards d'euros. Londres a terminé en forte hausse, à l'issue d'une séance en dents de scie durant laquelle elle a plongé de plus de 5% dans la matinée. Encouragé par la bonne tenue de Wall Street, l'indice Footsie-100 a finalement gagné 95,97 points, soit 1,89% par rapport à la veille, à 5.164,92 points. A Francfort, le Dax, qui a dégringolé jusqu'à 7% dans la matinée, a terminé proche de l'équilibre, en baisse de 0,10% à 5.917,08 points.

Madrid, de son côté, a terminé en légère baisse mardi de 0,36% à 8428,90 points, se reprenant après avoir chuté de plus de 3% dans la matinée. A la clôture, Milan a pris 0,52%. Les deux Bourses de Moscou ont limité les pertes à la clôture mardi après avoir chuté un temps, tandis que le rouble subissait un nouvel accès de faiblesse, amenant le Premier ministre Vladimir Poutine à promettre des interventions sur le marché si nécessaire. Le Micex a terminé la séance en baisse de 0,13% à 1.497,81 points, après avoir plongé un temps de près de 8%, et le RTS a fini en baisse de 2,87% à 1.610,22 points.

Journée noire en Asie

Les places boursières asiatiques sont restées dans le rouge mardi matin, partageant la même fébrilité que leurs homologues européens et américains lundi.

La bourse de Tokyo, au Japon, a clôturé en baisse de 1,68%, celle de Séoul a chuté de 3,6%, après avoir perdu près de 10% en séance. Hong-Kong a terminé sur une lourde perte, cédant 5,66% après une séance de montagnes russes qui a vu l'indice plonger de plus de 7%. Bombay (-1,8%) était pour sa part sur la même tendance. Sydney a cependant réussi à limiter la casse, clôturant sur une hausse de 1,2% après avoir cédé plus de 5,5% en cours de séance, de même que Shanghai, qui a terminé à l'équilibre, ne perdant que 0,75 points.