Les laboratoires Pfizer et Allergan ne fusionneront pas

  • A
  • A
Les laboratoires Pfizer et Allergan ne fusionneront pas
Les laboratoires Pfizer et Allergan ne fusionneront finalement pas @ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le laboratoire américain Pfizer a annoncé mercredi qu'il renonçait à sa fusion avec Allergan après les nouvelles mesures prises par les Etats-Unis contre les mariages d'entreprises. 

Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a annoncé mercredi qu'il renonçait à sa fusion avec Allergan après les nouvelles mesures prises par les Etats-Unis contre les mariages d'entreprises motivés par des raisons fiscales.

"D'un commun accord". L'abandon de ce rapprochement à 160 milliards de dollars, qui était censé créer le numéro un mondial de la pharmacie devant le suisse Novartis, a été décidé "d'un commun accord" entre les deux entreprises, précise Pfizer dans un communiqué. En 2015, le laboratoire américain avait entamé cette fusion, bravant les avertissements des élus américains. 

Cette opération devait en effet permettre à l'entreprise Pfizer, fabricant du célèbre Viagra, de payer moins d'impôts : en fusionnant avec son concurrent, le groupe fondé aux Etats-Unis pouvait déménager son siège social à l’étranger, en l’occurrence en Irlande, où est basé Allergan. Dans ce pays, l’impôt sur les sociétés est de 12,5%, contre 35% aux Etats-Unis.