Les jeunes préfèrent Twitter à Facebook

  • A
  • A
Les jeunes préfèrent Twitter à Facebook
Le réseau en ligne Facebook a admis pour la première fois mercredi une baisse d'engagement chez ses plus jeunes utilisateurs, jetant une ombre sur un bon troisième trimestre qui confirme ses progrès dans la publicité mobile.@ REUTERS
Partagez sur :

Le réseau social créé par Mark Zuckerberg a enregistré une hausse de ses revenus pub. Mais...

Le réseau social américain Facebook a de nouveau dépassé les attentes au troisième trimestre, où il a enregistré de nouveaux progrès dans ses revenus publicitaires et mobiles. Le groupe a annoncé mercredi un bénéfice net trimestriel de 425 millions de dollars, contre une perte de 59 millions sur la même période un an auparavant. Le bénéfice par action hors exceptionnels, qui sert de référence aux Etats-Unis, a dépassé de 6 cents la prévision moyenne des analystes, à 25 cents. Le chiffre d'affaires, également meilleur que prévu, a bondi pour sa part de 60% sur un an à 2 milliards de dollars.

En revanche, le réseau social a reconnu pour la première fois mercredi une baisse d'engagement chez ses plus jeunes utilisateurs, jetant une ombre sur un bon troisième trimestre qui confirme ses progrès dans la publicité mobile. "L'usage de Facebook chez les adolescents américains a été dans l'ensemble stable entre le deuxième et le troisième trimestre, mais nous avons observé une baisse de l'usage quotidien, spécialement parmi les plus jeunes adolescents", a reconnu le directeur financier, David Ebersman, lors d'une téléconférence avec des analystes.

Une étude au début du mois de la banque d'affaire Piper Jaffray était déjà arrivée à la conclusion que le rival Twitter, qui s'apprête à faire ses premiers pas en Bourse, avait détrôné Facebook dans le coeur des adolescents américains: ils étaient désormais 26% à citer Twitter comme leur réseau social préféré contre 23% pour Facebook et sa filiale de partage de photos Instagram. David Ebersman n'a pas donné de chiffre précis, soulignant le "manque de précision" des mesures, mais l'évolution est moins favorable que pour l'ensemble des usagers de Facebook: ils sont passés en trois mois de 1,15 à 1,19 milliard, et la part des plus engagés, qui visitent le site tous les jours, a progressé de 699 à 728 millions.